De Urgences à Parents à tout prix, Donal Logue un acteur qu'on aime

lundi, 03 mai 2021 17:04
Vote des sériephiles :
(1 Vote)
De Urgences à Parents à tout prix, Donal Logue un acteur qu'on aime - 4.0 out of 5 based on 1 vote

Dans la  vie, il y a des acteurs dont la tête te revient et il y a les autres. Ces acteurs te plaisent dès le début sans pour autant pouvoir précisément l'expliquer. De leur allure à leur façon de jouer, ils te mettent en confiance et leur présence te rassure lorsque tu es sur le point de commencer une nouvelle série. Leur nom devient alors un gage de qualité. Depuis toujours, Donal Logue incarne, pour moi, parfaitement ce portrait. Avant de revenir sur quelques rôles marquants de la carrière de l'acteur, tentons dans un premier temps d'y voir plus clair sur ce ressenti inexplicable que nous procurent certain(e)s comédien(ne)s.

La version podcast de l'article est à découvrir sur Youtube, Deezer, Spotify, Anchor...

Dernièrement, j'ai eu l'occasion de faire un rewatche complet de la série Parents à tout prix avec Donal Logue. Un rewatche qui s'est vite transformé en découverte car je n'avais vu, à l'époque, que quelques épisodes de la comédie.

Ce désir de (re)voir la série était lié à deux sensations tenaces. La première est que la série m'avait laissé un bon souvenir lorsque je l'avais découverte quelques années plus tôt. La seconde sensation concerne l'acteur principal. Donal Logue fait partie des artistes que je trouve sympathiques. Difficile pour moi de l'expliquer, mais sa présence dans une fiction est un atout et me pousse généralement à m'intéresser à ladite fiction. Cela n'est pas forcément un gage de qualité. J'ai toujours apprécié Nicholas Cage et pourtant le mec a  joué dans un nombre incommensurables de bouses.

meme nicholas cage

La présence de Donal Logue dans Parents à tout prix m'a donc poussé à voir la série. Une fois le visionnage terminé, il me paraissait important de parler de mon ressenti sur la série tout en présentant mon intérêt pour son acteur principal qui ne bénéficie pas, en tout cas  pour moi, du délit de sale gueule...

Le délit de faciès dans les séries

Le talent devrait être le premier critère qui nous pousse à suivre la carrière d'un comédien. Alors oui, il est souvent un des éléments principaux, excepté dans le porno où l'on recherche rarement en priorité les talents d'interprétation.

Jean Clément :  "T'as pas vu Clara Morgane dans La collectionneuse pour dire ça. Film culte. Avec ma cousine on se refait souvent les meilleures scènes."

J'imagine que  Clara n'est pas cucullaphile dans le film ? Oui ces gens bizarres qui collectionnent les cagoules et autres capuches.

cagouleAutres cagoules et horreurs des années 80 sur le site Les copains d'abord

Oui la cucullaphilie existe, pour en savoir plus, je te renvoie vers Wikipédia.  Et oui Jean-Clément ça commence par "cucu" et s'il te plaît arrête de nous parler de tes ébats sexuels avec ta cou...  ta cousi...  je n'arrive pas à le dire !

Bref... Outre le talent, une des premières choses qui nous attire chez une comédienne ou un comédien est son faciès. Que ce soit bien clair, je ne parle pas d'un critère de beauté qui est bien trop subjectif. Je parle ici d'un critère que bien souvent on ne maîtrise pas, qui est de l'ordre de l'inconscient. Il s'agit d'un phénomène inexplicable basé sur des préférences très personnelles bien enfouies au fond de nous. Ainsi, on aura un intérêt particulier pour une personne plutôt qu'une autre sans même savoir pourquoi.

En effet, qui n'a jamais dit : "je n'aime pas ce type, je ne sais pas  pourquoi, mais sa tête ne me revient pas".

Peut-être nous rappelle-t-il Monsieur Cojean, tu sais ce prof de math de CM1 qui aimait à t'envoyer taper les brosses du tableau noir sur le tronc du chêne devant sa salle de classe. Le même Monsieur Cojean qui t'avait donné une paire de claques devant toute la classe,  la honte !

Ou peut-être est-ce cette voix nasillarde qui n'est pas sans rappeler celle de Tonton Jean-Didier, tu sais celui qui se bourrait la gueule lors des repas de  famille en rabaissant sa femme Martine, ta tatie préférée : "Martine, vas faire la vaisselle, sale morue !" (toute ressemblance avec une chanson d'un artiste engagé francophone est fortuite...).

Quoiqu'il en soit, ça ne se maîtrise pas et sa tête ne te revient pas. Tu sais alors que passer plusieurs épisodes, voire saisons, en sa compagnie sera un véritable calvaire.

Heureusement, certaines actrices ou certains acteurs viennent contrebalancer tout ça et t'offrent l'effet inverse. À l'instar de ces personnes qui te dérangent, elles occasionnent en toi un sentiment tout particulier. Ici, le dégoût s'efface pour laisser place à une sensation de bien-être. Tu te sens en confiance et tu te laisses emporter dans le récit dans lequel cette personne t'embarque. Parfois, la désillusion sera présente car bien que ce comédien que tu apprécies soit présent, l'histoire de la série ne vaut pas le détour. Ce n'est pas grave, tu sais qu'il se rattrapera lors de sa prochaine apparition. En tout cas, tu l'espères vivement...
 
A présent, je te propose un petit exercice tout simple. Cherche bien en toi et je suis sûr que tu peux me citer sans grande difficulté 2 actrices ou acteurs dont la tête ne te revient pas, et a contrario 2 autres noms que tu apprécies sans véritablement savoir pourquoi. Tu peux me laisser leurs noms en commentaire.
 
Ce premier point m'a servi à illustrer l'attachement qu'on peut avoir à tel ou tel acteur ou actrice. Pour rendre plus concret mes propos, je te propose qu'on se focalise maintenant sur la star de cet article. Je ne sais pas pourquoi, mais Donal Logue m'a toujours plu. Pas d'attirance sexuelle, je l'aime beaucoup mais il n'est pas mon genre de femme. Il a tout simplement une certaine bonhommie, un visage que je trouve sympathique, bref un visage qui me revient. Et comme précisé un peu plus haut, tout cela reste très subjectif, car je ne connais pas le mec. Peut-être est-il un véritable connard ? On a déjà vu ça. Qui a dit que je parlais de Kevin Spacey... 

via GIPHY

Sans creuser la vie personnelle du comédien et en me cantonnant à la première sensation qu'il a pu provoquer en moi, je sais que j'apprécie sa bouille. Et cerise sur le gâteau, Donal Logue est un bon acteur. Le cocktail parfait qui m'a poussé à m'intéresser de près à sa carrière et donc aux séries dans lesquelles il a jouées.

4 séries marquantes dans la carrière de Donal Logue

Je te propose de revenir sur la filmographie de Donal Logue à travers 4 rôles importants. Avant que tu me tombes dessus parce que je n'ai pas cité ta série préférée, je précise  bien que ces 4 rôles ne représentent pas l'exhaustivité de la carrière du bougre. Donal a joué dans bien d'autres séries. Et quand je dis "bien d'autres", c'est un sacré paquet.  T'es prêt pour la liste, c'est parti : The Practice, VikingsStumptown, Copper, Les As du Braquage, Sons of Anarchy, Gotham, etc. Il s'agit donc ici de 4 séries que je trouve marquantes dans sa carrière.

Donal Logue dans Urgences, une apparition remarquée

donal logue dans urgencesSherry Stringfield, aka Susan Lewis, et Donal Logue, aka Chuck Martin, dans Urgences.

Dans la  floppée de saisons (15 au cas où tu ne t'en souviennes pas) de la série médicale culte, le rôle de Donal Logue est assez anecdotique. Son personnage a fait que quelques apparitions dans Urgences. Il était toutefois important car il avait un lien fort avec une des grandes héroïnes de la série. Il était Chuck Martin un prétendant/mari/ex-mari de Susan Lewis, interprétée par Sherry Stringfield. Souviens-toi, Chuck était l'infirmier qui débarquait toujours à bord de son hélicoptère.

Et pour ma part, c'est dans cette série que je l'ai découvert. Avec son air débonnaire et sa gentillesse incarnée, son personnage m'a de suite plu. Il est important de noter que Susan était également un  de mes personnages préférés d'Urgences. Sa rencontre avec Chuck était importante après le traumatisme qu'elle venait de vivre. Je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler la série. Chuck était en quelque  sorte le réconfort dont elle avait besoin. Je pense donc que de voir Donal Logue pour la première fois dans un rôle comme celui-ci a joué sur mon inconscient. En effet, il aurait eu un rôle de bâtard, peut-être ne l'aurais-je pas autant apprécié.

C'est à  partir de ce jour-là que Logue est devenu un acteur que j'affectionne tout particulièrement. Ce qui m'a poussé par la suite à le suivre, inconsciemment ou non, dans ses autres projets.

Donal Logue dans Parents à tout prix, une comédie sous-cotée

donal logue dans parents a tout prixDonal Logue, aka Sean Finnerty dans Parents à tout prix.

Dans les années 80-90, Mariés deux enfants révolutionnait les sitcoms en nous proposant une série irrévérencieuse sur la famille. Les Bundy était tout ce qu'il peut y avoir de plus abjecte au sein d'une  famille. Et bordel que c'était bon. La série nous a livré 11 saisons bien funs.

Par la suite, d'autres séries ont essayé de s'engager dans ce créneau-là. Elles nous présentaient des familles de la classe moyenne où l'éducation pouvait laisser à désirer. Je pense notamment à Malcolm et Raising Hope. La première ayant rempli parfaitement l'objectif.

On peut également citer Parents à tout prix, Grounded for life dans sa version originale. La comédie est bien moins connue que les deux précédemment citées, et à tort. Elle n'arrive peut-être pas à la cheville de Malcolm ou Mariés deux enfants, mais difficile de ne pas avoir de la sympathie pour cette série.

Parents à tout prix reprend le même schéma narratif que ses deux grandes sœurs, à savoir une famille de classe moyenne avec une éducation un peu à la what the fuck. Elle est certes moins trash que Mariés deux enfants, mais elle n'hésite pas à s'engouffrer dans le passé rock and roll des deux parents. Et c'est bien dans l'incarnation de cette parentalité que la série prend toute son ampleur. Le père Sean Finnerty, incarné par l'excellent Donal Logue, et la mère Claudia Finnerty, interprétée par la sulfureuse  Megyn Price, forment un duo parfait. Une véritable alchimie entre les deux comédiens s'opère. Et plus largement, on sent une véritable entente entre chaque protagoniste.

parents a tout prix

La série n'est pas hilarante à chaque épisode, mais elle possède une telle énergie qu'il est difficile de ne pas se prendre au jeu et de ne pas  aimer cette sympathique famille Finnerty.

Après Urgences, c'est donc dans cette série que j'ai eu l'occasion de croiser à nouveau le chemin de Donal Logue. Mes premiers visionnages de la série remontent aux années 2000 lorsqu'elle a été diffusée sur France 2 je crois. Je n'avais pas tout vu à l'époque et j'ai été vraiment content de pouvoir redécouvrir la série il y a quelques mois de cela. Donal Logue est convaincant dans ce rôle de père de famille à la fois castagneur, aimant et trop souvent de mauvaise foi. La comédie est un genre qui lui sied parfaitement. Il ajoute ainsi une nouvelle compétence à son CV. Voyons le reste de sa carrière.

Donal Logue dans Life, un série méconnue

donal logue dans lifeDonal Logue, aka Kevin Tidwell dans Life.

Parents à tout prix est une série sous-cotée et peut-être méconnue. Il en est de  même pour Life qui malheureusement n'a pas su trouver son public lors de sa diffusion. Il faut dire qu'à son lancement la terrible grève des scénaristes frappait les Etats-Unis. La production de la saison 1 a été impactée. Malgré un renouvellement, la série a sans nul doute eu des difficultés à trouver son public dès ses débuts.

De quoi parle Life : "Life suit la vie de Charlie Crews, interprété par l'excellent  Damian Lewis, un ancien policier emprisonné pendant plus de 10 ans pour un crime qu'il n'a pas commis. Aidé de son  avocate, il est blanchi et peut sortir de prison. Il réintègre les forces de police de Los Angeles et obtient un dédommagement conséquent.  Ces années d'enfermement et cette injustice ont toutefois laissé quelques séquelles à Charlie. A présent, comment va-t-il reprendre sa vie en main ?"

De ce postulat de départ, la série nous offre d'un côté une série policière classique avec des enquêtes résolues à chaque épisode, et de l'autre, elle nous embarque dans la psyché de Charlie. Le tout s'équilibre très bien avec un arc principal intéressant autour du passé de Charlie, des enquêtes sympas à suivre et des personnages charismatiques. Il faut dire que le tout est mené d'une main de maître par un duo parfait avec Damian Lewis et la belle Sarah Shahi. Et il est où Donal Logue là-dedans ?

T'inquiètes le voilà. Logue ne tient pas un rôle très important dans la série. D'ailleurs, si mes souvenirs sont bons il n'apparaît qu'à partir de la saison 2. Il y incarne Kevin Tidwell, le Capitaine de police. Dépeint comme un salaud de première, il trompe son épouse et il dirige de manière un peu rude son équipe. Pourtant, Tidwell devient vite un véritable atout. Son personnage évolue tout au long de la saison, et là encore le talent de Logue fait ses preuves. Au départ, le mec est détestable et au fil des épisodes on commence à cerner qui il est vraiment et un attachement grandit peu à peu.

Encore une fois, Donal Logue se retrouve dans la peau d'un personnage captivant avec un véritable background. Il est certes un second rôle, mais un  second rôle que l'on retient.

Donal Logue dans Terriers, la consécration non atteinte

donal logue dans terriersDonal Logue, aka Hank Dolworth dans Terriers.

Pour terminer, je tenais à citer Terriers. Je ne vais pas entrer dans les détails de la série car j'ai eu l'occasion de t'en parler tout récemment dans le dernier volet de l'abécédaire des séries annulées trop tôt. Je te renvoie donc à l'article.

En résumé, la série suit les aventures de deux détectives privés, Hank et Britt. Ils jouent un peu de malchance et ont le don de se mettre dans des situations périlleuses. Franchement, la série est top. Une seule saison, mais je la conseille vivement car elle avait  tout pour devenir une grande série.

C'est dans Terriers que Donal Logue m'a définitivement convaincu. Le comédien, tout en conservant cet air sympathique que je lui attribue depuis le début, démontre son aptitude à jouer n'importe quel type de personnage et dans n'importe quel genre. Terriers nous place  devant un drame policier. Il y a des enquêtes à résoudre, mais il y a avant tout des personnages forts. Logue incarne à merveille Hank, un  type brisé par son boulot d'ancien flic. Hank est une véritable gueule cassée avec un regrettable penchant pour l'alcool et une vie sentimentale ravagée. Un rôle qui demande a fortiori de belles aptitudes d'interprétation si on ne veut pas trop en faire ou tout simplement si on veut être dans la justesse. Logue y parvient parfaitement et assoie ici un grand rôle dans le monde des séries télévisées.

Comme évoqué précédemment, je n'ai pas parlé d'autres séries, qui sont d'ailleurs plus récentes, Terriers datant de 2010, et dans lesquelles Donal Logue était tout aussi pertinent. Ses apparitions chez les Vikings ou chez les Sons étaient plutôt bien senties. Pour ce qui est de Gotham, j'avoue ne pas m'être intéressé à la série bien qu'il y tienne un rôle important. Peut-être à tort, je te laisse dans ce cas le  soin de me convaincre d'aller y jeter un œil.

Tu en sais désormais un peu plus sur mon amour pour le comédien Donal Logue. A toi de me dire s'il fait partie des acteurs que tu apprécies et que tu aimes suivre. Et j'attends dans les commentaires ta liste d'acteurs et d'actrices que tu apprécies sans vraiment savoir pourquoi.

Media

Lu 615 fois

Comments est propulsé par CComment