Liste de séries courtes incontournables à regarder cet été

lundi, 04 juillet 2022 10:11
Vote des sériephiles :
(5 Votes)
Liste de séries courtes incontournables à regarder cet été - 4.8 out of 5 based on 5 votes

Dans la vie, il y a des séries qui se sont arrêtées bien trop tôt et il y a les autres. Ces dernières proposent parfois des productions incessantes et font de séries pourtant délectables au premier abord des fictions au contenu indigeste sur la longueur. Quant aux premières, que ce soit sous la forme d'une mini-série ou de séries courtes stoppées prématurément, elles laissent derrière elles une saveur exquise que l'on n'est pas prêt d'oublier. Voici une liste de séries courtes incontournables que tu te dois d'avoir vues.

La version podcast de l'article est à découvrir sur Youtube, Deezer, Spotify, Apple PodcastAnchor...

Information : cet article a été mis à jour en juillet 2022 et sera mis à jour chaque année à la même période avec l'ajout de nouvelles séries courtes que je te conseille vivement de voir au moins une fois dans ta vie.

C'est la pause estivale et les séries sont un peu moins nombreuses en ce moment. Telle cette bouée à laquelle veut se raccrocher ce pauvre chien, la Crypte aux séries est là pour t'aider à passer le cap d'un été en manque de nouvelles séries...

Jean-Stéphane : "Tu te fourvoies mon cher ami ! Netflix nous livre ses meilleures séries cet été. Hier soir, j'étais en mode tranquille sur mon canap' avec mon bol de quinoa au chèvre frais, graines de courges et à la menthe poivrée de l'Équateur, en train de binge-watcher la saison 5 de La Casa de Papel. C'est remarquable mec. Netflix c'est de l'art, la Mecque de la série culte !"

Alors... euh...

Mon cher bobo en pantacourt et idées courtes, je sais bien que Netflix a proposé ces dernières semaines des séries très attendues. Pour ma part, j'étais impatient de découvrir la saison 4 de Stranger Things et je n'ai pas été déçu une seule seconde par cette nouvelle saison qui a su balayer d'un revers de la main l'inconsistance de la saison précédente.

Pour ce qui est de ton admiration de la chaîne à abonnement, pourquoi pas, mais ouvre tes chakras et tu verras que Netflix n'est pas la seule à produire des séries de qualité, qu'elle n'a pas révolutionné la façon de concevoir des intrigues, et qu'elle n'est pas à l'origine de toutes les séries qu'elle diffuse.

Ça va te la couper, mais non, Peaky Blinders n'est pas une série Netflix, mais bel et bien une production BBC ; tout comme La Casa de Papel est une production originale d'Antena 3, une chaîne espagnole.

Netflix rachète simplement les droits de distribution et donc de diffusion. Il s'agit simplement d'un label qu'elle appose en début de générique. Ce qui ne veut pas dire que la chaîne ne produit pas ses propres séries. Elle dispose de ses propres studios, commande et crée des séries, on peut citer Stranger Things, House of Cards, 13 Reasons Why ou encore Umbrella Academy.

Pour le reste, il s'agit de séries dont Netflix a pu racheter les droits de diffusion pour sauver une série qui allait être annulée, à l'instar de Brooklyn nine-nine ou Lucifer, ou tout simplement parce qu'elle y voit un intérêt, ce qu'elle a pu faire avec La Casa de Papel notamment. Après, il y a toute une histoire de droits et de pays de diffusion. Je te renvoie vers le très intéressant article Pourquoi Netflix a tant de "séries originales" qui ne lui appartiennent pas vraiment ? sur Numerama.

Ce qui est certain, c'est que Netflix et consœurs (Amazon, Disney+, etc.) ont changé le paradigme de consommation d'une œuvre télévisuelle. Nous ne sommes plus dépendants du simple fait qu'une chaîne française daigne diffuser la série qui nous intéresse. Comment ça je suis vieux ? J'avoue j'ai quelques rides et un ou deux cheveux blancs, mais c'est mon côté Georges... Clooney... ouais bon plus Pompidou que Clooney !

 

via GIPHY

 

Bon, de nos jours, on attend toujours que la série désirée soit mise à disposition sur la plateforme de VOD. Une fois en ligne, on gère notre consommation. On la regarde quand on veut, où on veut, sur plusieurs soirées ou d'une traite, on la binge-watch comme disent les puristes !

Là-dessus il y a consensus, elles ont changé notre façon de consommer les séries, mais en rien la façon de rendre une série culte ou non. Soyons bien d'accord sur ce point. Toutes les séries diffusées sur Netflix ne sont pas bonnes. La chaîne diffuse et produit, elle aussi, de la merde, n'est-ce pas ?

 

via GIPHY

 

Allez, je ferme cette longue parenthèse pour revenir au sujet du jour, à savoir : quoi regarder en période de pénurie de séries ?

Nous entrons effectivement dans une période où le gros des séries américaines, et principalement sur les networks, prend une pause bien mérité. Débute alors une période plus calme avec toutefois quelques productions estivales. Donc, en attendant de retrouver nos séries préférées, il faut bien s'occuper et quoi de mieux que de rattraper son retard.

Ici, je ne vais pas te proposer de te mettre devant les 15 saisons d'Urgences. Bien trop long, mais songes-y car c'est LA série médicale de référence. Grâce à elle tu pourras briller en société car tu connaîtras les mots NFS, chimie, iono. Et pour ta culture, rendez-vous sur le site d'Allo docteurs.

Aujourd'hui, je te propose plutôt de découvrir des séries courtes (mini-séries ou séries annulées précocement). Et comme je suis mignon, il y en aura pour tous les goûts. Go :

De l'amour familiale avec Angela 15 ans

Angela 15 ans

Tu aimes quand une fiction aborde intelligemment l'adolescence, quand une fiction s'intéresse aux relations familiales et quand tu as la joie de découvrir d'excellents comédiennes et comédiens dans leur premier rôle, alors regarde Angela 15 ans.

J'ai déjà parlé de nombreuses reprises de cette série devenue culte. Tout y est parfait. En seulement 19 épisodes, Angela 15 ans réussit habilement à parler de l'adolescence sans jamais tomber dans l'écueil des clichés habituels. Bien sûr elle va parler des sujets classiques comme le sexe, la drogue, l'amitié, les relations parents/enfants... mais elle le fait avec une telle subtilité et une finesse dans l'écriture qu'il est tout à fait possible de se retrouver dans les histoires de ces personnages.

Le casting est la force de la série avec une véritable alchimie entre Claire Danes (Angela) et Jared Leto (Jordan Catalano). Je salue également la prestation du père d'Angela, incarné par l'excellent Tom irwin.

Angela 15 ans est une série qui parlera à toutes générations. À mon avis, les séries, dites teenage, de nos jours devraient impérativement prendre son exemple.

>> Plus d'infos sur Angela 15 ans par ici.

De l'action avec Blood Drive

blood drive

Tu aimes quand ça castagne, quand la sueur coule le long des tempes des méchants, quand le sang inonde le carrelage des cuisines, alors regarde Blood Drive.

Et en plus de bons gros poings dans la gueule et de litres d'hémoglobines, tu verras des fesses, des pectoraux luisants et bombés, des décolletées à faire rougir toutes tes tomates du jardin... bref de l'action pas fine pour un sou.

En effet, Blood Drive ce n'est pas intelligent. C'est bourrin, gore et ça sent la sueur et le cul à plein nez. Mais le tout est tellement bien orchestré, qu'on en redemande. Et la série vaut le détour rien que pour l'excellent Colin Cunningham dans la peau d'un maître de cérémonie déchaîné et complètement azimuté.

>> Plus d'infos sur Blood Drive par ici.

De l'histoire avec House of Saddam

House of Saddam

Tu aimes quand ça parle de faits historiques, quand les personnages ont fait l'actualité de notre société, quand l'histoire et la fiction s'entremêlent, alors regarde House of Saddam.

Et si en plus tu aimes les moustaches et les dictateurs cette série est faite pour toi. Mais surtout, House of Saddam est une remarquable série qui retrace factuellement la vie d'un homme à la fois emblématique et abominable. Elle vaut le détour pour sa justesse, l'interprétation des comédiens et comédiennes et pour en savoir plus sur Saddam Hussein.

>> Plus d'infos sur House of Saddam par ici.

De la comédie avec Me, Myself & I

comédie

Tu aimes quand ça fleure bon les années 90, quand tu peux suivre un personnage à travers différentes époques de sa vie, quand une fiction est remplie de bons sentiments, alors regarde Me, Myself & I.

Peut-être est-ce parce que j'ai grandi dans les années 90 que cette série me parlait. Peut-être est-ce aussi le côté sympathique des 3 générations présentées dans la série qui m'a plu. Ce qui est certain, c'est qu'à chaque épisode un petit sourire s'installait sur mon visage. Une série chaleureuse que je conseille vivement.

>> Plus d'infos sur Me, Myself & I par ici.

De la guerre avec Occupation

occupation

Tu aimes quand il y a des morts, quand les militaires en chient en mode trouble de stress post-traumatique, quand une fiction dénonce les affres de la guerre, alors regarde Occupation.

Cette série aborde finement la question du retour des militaires après avoir vécu l'horreur sur le front. En 3 épisodes, Occupation réussit d'une main de maître à nous déstabiliser et nous mettre dans la peau de ces soldats. Et rien que pour James Nesbitt (Jekyll, Cold Feet, Lucky Man), cette série est incontournable.

Quelques liens pour toi, mon ami avide de séries sur le thème de la guerre :

>> Plus d'infos sur Occupation par ici.

De l'horreur avec Dead set

Dead set

Tu aimes quand les membres se font arracher, quand le sang coule à flot, quand des abrutis se font bouffer la cervelle par d'autres abrutis, alors regarde Dead set.

Voilà une série de zombie qui n'y va pas avec le dos de la cuillère. C'est gore à souhait, c'est efficace et surtout, on ne s'endort pas devant un épisode parce que ça fait 9 saisons que le héros se prend pour le Shérif du monde. Comment ça je suis en train de dire que The Walking Dead devrait s'arrêter ? Ah oui je viens de le dire !

Dead set est une série britannique qui dénonce et qui défonce. En 4 épisodes tout est plié et il est difficile de s'en remettre. J'ai déjà parlé de la série à plusieurs reprises, donc je te renvois vers l'article 3 séries à découvrir durant la pause hivernale.

>> Plus d'infos sur Dead set par ici.

Du drame avec Criminal Justice

Criminal Justice

Tu aimes quand il y a de l'injustice, quand les larmes coulent de tes petits yeux, quand le bonheur n'existe pas, alors regarde Criminal Justice.

Je sais, Criminal Justice a eu 2 saisons, mais il s'agit d'une série d'anthologie ou chaque saison est indépendante l'une de l'autre. Ici, je veux te présenter la première saison.

Encore une série anglaise qui en 5 épisodes réussit un coup de maître en nous offrant un drame judiciaire à la fois déstabilisant et suffocant. La série nous happe et nous maintient avec Ben, le personnage principal, dans une situation qui semble inextricable. L'interprétation de Ben Whishaw est remarquable du début à la fin.

Et pour toutes celles et ceux qui se sont extasiés devant The Night Of sur HBO, sachez qu'il s'agit d'un remake de Criminal Justice. Et oui encore une fois nos amis ricains aiment à piquer les idées ailleurs...

>> Plus d'infos sur Criminal Justice par ici.

Du policier avec K-Ville

K-Ville

Tu aimes quand une fiction se déroule à la Nouvelle-Orléans, quand un duo de policiers fonctionne bien, quand les méchants finissent toujours par être condamnés, alors regarde K-ville.

 K-ville n'est pas une simple série policière comme les networks ont l'habitude de nous servir. Déjà, son cadre interpelle. Elle prend place juste après l'événement tragique de l'ouragan Katrina. Sur un fond d'histoires criminelles avec des policiers sur le devant de la scène, elle évoque assez finement un drame sociopolitique qui a frappé les États-Unis. Avec une seule petite saison, la série n'a pas pu aller au fond des choses que ce soit dans les intrigues concernant les personnages principaux ou dans son discours face au drame vécu en 2005 par toute une population, bien dommage ! Elle mérite toutefois de s'y attarder.

>> Plus d'infos sur K-ville par ici.

De la science-fiction avec John Doe

John Doe

Tu aimes quand des hommes se réveillent nus sur une île, quand un personnage est en quête de vérité, quand une fiction te promène d'énigme en énigme, alors regarde John Doe.

John Doe n'est pas la série du siècle, on est d'accord. Elle a cependant un capital sympathie indéniable. L'intrigue est cool car on a envie de savoir qui est John Doe et pourquoi il est omniscient. On aime son côté désinvolte. Et Dominic Purcell est parfait dans le rôle.

C'est certain qu'il n'est pas emmerdé par un crétin tatoué jusque dans la rondelle qui veut le faire sortir d'une prison.

via GIPHY

C'est gratuit, c'est cadeau. Bisous !

Lu 5628 fois

Comments est propulsé par CComment