Coup de projecteur sur Epitafios

mercredi, 16 septembre 2015 13:13
Vote des sériephiles :
(0 Votes)

Dans la vie il y a deux sortes de séries : les séries américaines et les autres.

Parmi "les autres", les séries britanniques sont bien connues, les françaises aussi, mais qu’en est-il des séries d’Argentine ? Coup de projecteur sur Epitafios.

Epitafios est une mini-série d’Amérique-Latine produite en 2004 par la branche latine de la grande chaîne câblée américaine HBO. A la tête de la série, il s’agit de Marcelo et Walter Slavich.

La série est un thriller haletant pour retrouver un serial killer machiavélique à l’intelligence rare. "Ouais, comme tous les serials killers !" tu me diras. Et tu n’as pas tort sur ce point.

La série enchaîne les clichés du genre avec un tueur intelligent, quasi omniscient, adepte de musique classique et aimant se trimballer à moitié nu chez lui. En prime, face à lui, les policiers sont bien trop souvent à côté de leurs pompes, passant et repassant à côté des évidences. Y a de la concurrence monsieur Ryan Hardy (The Following), y a du souci à se faire... Ne soyons pas méchant avec Renzo et Marina d'Epitafios, Ryan reste assurément le plus piètre de tous les flics croisé dans une série télé.

Ne noircissons pas trop le tableau. Epitafios s’avère être finalement un bon divertissement. Des points positifs jalonnent l’ensemble de la saison : Antonio Birabent, aka le tueur, est très juste dans son jeu, les scènes de crimes et autres tortures sont à la fois innovantes et immondes, et le principal bon point reste le scénario.

En effet, dès le quatrième épisode, l’identité de l’assassin est révélée. Il reste alors 9 épisodes pour atteindre le dénouement. Et franchement, malgré les quelques erreurs grotesques de nos amis de la police, on se prend tout de même au jeu et la traque devient vraiment intéressante.

Je ne t'en dirai pas plus, à toi de te faire ton propre avis. En attendant tu peux consulter la fiche de la série ici : fiche série Epitafios.

Lu 4856 fois

Comments est propulsé par CComment