Du métal et des séries, Hellfest 2022 (1/2)

mercredi, 05 octobre 2022 20:24
Vote des sériephiles :
(4 Votes)
Du métal et des séries, Hellfest 2022 (1/2) - 5.0 out of 5 based on 4 votes

Dans la vie, il y a des musiciens de métal fans de séries et il y a les autres. Ces troubadours de l'extrême, ont certes de très bons goûts musicaux, mais ils sont pourtant des gens comme toi et moi. Eux aussi aiment passer quelques dimanches après-midis sous leur plaid pour regarder leur série du moment. À l'occasion du Hellfest 2022, je suis donc parti à la rencontre de 6 groupes de la scène francophone, pour me glisser, en tout bien tout honneur, sous leur plaid dominical et échanger avec eux sur les séries qui les ont marquées tant en bien qu'en mal.

La version podcast de l'article est à découvrir sur Youtube, Deezer, Spotify, Apple PodcastAnchor, Google Podcasts... et ci-dessous :
 

Cette année était une année particulière pour le monde de la musique. En effet, 2 ans après l'arrivée de ce satané virus dont on ne prononce pas le nom...

Jean-Jérémy : "Voldemort, c'est Voldemort !"

Mais qu'il est con lui, et d'abord d'où il sort ? Hein, qui es-tu et d'où viens-tu ? Ça commence à bien faire tous ces gens qui se tapent l'incruste dans mes articles. Allez ouste, fiche-moi le camp d'ici sale Potterhead.

Donc, comme je disais, voilà déjà deux années écoulées durant lesquelles tous les fans de musique, et plus particulièrement celles et ceux qui aiment partir à la rencontre des artistes/groupes, ont été contraints de regarder des lives sur Internet. Alors pourquoi pas, mais le manque de décibels, de sueur et de boissons houblonnées était palpable. Heureusement, des solutions existent comme celle de monter le son de sa télé au maximum tout en enchaînant des séances de pompes entrecoupées de pauses à la bière. Pour avoir testé, ce palliatif ne procure pas la sensation escomptée, crois-moi, et depuis mes voisins me prennent pour un fou.

On peut tout de même remercier le Hellfest avec son "Hellfest from home" en 2021, mais bordel quelle frustration de devoir regarder un concert de Céleste en plein milieu d'un Hellfest vide.

Depuis, et malgré la présence de notre chère rhinite internationale, les concerts ont repris. Et quel bonheur de retrouver les salles de concerts, les bars, les caves et autres lieux troglodytiques accueillant des musiques amplifiées. Sans oublier le grand retour des festivals, dont le Hellfest, qui a proposé non pas un, mais deux festivals pour le prix d'un... Euh non... Pour le coup ils sont sympas d'avoir organisé 7 jours de festivités, mais ils ont un business à faire tourner. Faut pas déconner non plus !

via GIPHY

Quoiqu'on en dise, qu'on aime ou qu'on déteste le Hellfest, la programmation est toujours aussi diversifiée. Il y en a pour tous les goûts : du métalcore, du vieux heavy, du rock, du sludge, du black, du grind, du trash, du punk, du death, du stoner et bien d'autres sous-genres qui composent la richesse de la scène métal. Et à tous les rageux qui discréditent le festival car c'est toujours les mêmes têtes d'affiche qui viennent, fermez bien vos mouilles !

Alors effectivement, Ghost, Scorpions, Korn, Dropkick Murphys et consœurs sont des habitués. Mais gars, et meuf d'ailleurs, il faut lire les petites lignes aussi, celles qui sont plus bas sur l'affiche et qui imposent de se lever le matin le jour du fest. Et là tu vas découvrir des groupes moins connus mais tout aussi talentueux.

Je m'égare quelque peu du sujet du jour, donc revenons à nos moutons électriques chers androïdes... euh métalliques chers lecteurs et lectrices.

via GIPHY

En juin, j'avais prévu de me rendre au Hellfest après plusieurs années sans y être allé. Après deux ans de disette scénique, je me suis dis qu'une plongée de 3 jours intenses dans des concerts me ferait le plus grand bien. Je te le confirme, ce fut le cas. Je me suis aussi dis qu'il serait intéressant de lier deux de mes passions, à savoir la cucullaphilie et les poneys. Ah on me dit dans l'oreillette que cagouleetponey.com ce n'est pas ici. Okay okay, on se détend et je parle comme prévu de métal et de séries. Je te confie tout de même un petit secret, essaye d'enfiler une cagoule à un poney, tu verras ce n'est pas simple. Mais quand tu y arrives, une certaine satisfaction t'envahit. Il faut dire que c'est tellement majestueux un poney avec une cagoule...

via GIPHY

Hum... où en étais-je ? Oui le métal et les séries. Alors, pourquoi pas partir à la rencontre de groupes pour échanger avec eux sur les séries TV qu'ils affectionnent tout particulièrement ou qu'ils détestent. L'obtention du sacro-saint pass VIP m'a donc permis de réaliser ce projet. J'en remercie vivement l'orga du Hellfest.

via GIPHY

Voici concrètement comment on va procéder pour la suite de l'article. J'ai rencontré 6 groupes de la scène rock-métal francophone avec à leur actif plus ou moins d'albums studios. Pour rendre le tout plus digeste, j'ai décidé de découper l'article en deux parties . Avec les 3 premiers groupes que je vais évoquer plus bas, tu auras déjà de quoi faire.

Pour chacun des groupes, je te présenterai en quelques lignes sa bio accompagnée d'une playlist à écouter pour te permettre de le découvrir. Puis, on entrera dans le vif du sujet avec les séries. Pour cette dernière partie, j'ai enregistré mes rencontres. En toute transparence, quand je dis enregistrer, c'est avec les moyens du bord. Mon matos se limitant, pour cet exercice, au dictaphone de mon téléphone portable, le son est ce qu'il est, c'est-à-dire assez moyen par moment, d'autant plus que l'environnement était assez bruyant. Eh ouais mec, va interviewer un groupe avec en fond sonore Brutal Sphincter !

J'ai posé les mêmes questions à toutes les personnes que j'ai rencontrées. N'étant pas éditorialiste dans Philosophie Magazine, ça reste de la question basique, mais à propos. J'ai donc joué la carte du candide avec des questions simples pour privilégier un échange sincère et spontané. Voici les questions auxquelles chaque groupe a pu répondre :

  • Quelles sont tes séries cultes ?
  • Quelles sont les séries que tu juges "de merde" ?
  • Quelle série a marqué ton enfance ?
  • Quelles séries t'ont marqué par leur musique, leur BO ?
  • Y a t-il une fiction (séries ou film) pour laquelle tu aurais aimé composer la BO ou que ta musique apparaisse dans une scène ?
  • Comment ressens-tu la place du métal et du metalleux dans les fictions ?

Comme tu le verras, j'ai laissé les musiciens s'exprimer sans trop interférer. Les échanges sont plus ou moins longs. Il faut dire que le temps imparti était très court car rythmé par d'autres interviews programmés.

Je te prie d'être indulgent avec ce travail. C'était une première et je ne suis pas journaliste. Je n'étais pas forcément à l'aise et c'est toujours intimidant de rencontrer des artistes que l'on apprécie et que l'on écoute. En parlant d'eux je les remercie pour leur accueil à chaque fois chaleureux et bienveillant. Merci les gars et les filles, et continuez à nous offrir du son aussi bon et lourd.

Allez, c'est parti !

Laura Cox, quand le blues rock rencontre Les Frères Scott

Laura Cox

Laura Cox en quelques mots

Laura Cox est une artiste que beaucoup d'entre vous connaissent avant tout pour ses vidéos sur YouTube. Dès 2008, la rockeuse s'est fait un nom sur la Toile en reprenant à sa sauce de grands classiques du rock comme Lynyrd Skynyrd, Dire Straits ou encore Queen. Ainsi que des groupes de rock plus récents et de sa génération comme Nickelback, Fall Out boy et The Offspring.

Laura Cox

En 2013, elle monte son groupe qu'elle nomme sobrement Laura Cox Band. Deux albums verront le jour par la suite, Hard Blues Shot en 2017 et Burning Bright en 2019.

Pour le style, Laura Cox se situe dans les racines du rock, celles où le blues a encore toute son influence. Entourée d'excellents musiciens, sa musique met en avant chaque instrument donnant la part belle évidemment à la guitare avec des rythmiques bien senties et des solos de grande qualité.

En 2022, près de 14 ans après ses débuts, Laura a parcouru beaucoup de chemin. Elle vient de sortir son troisième album, elle frôle les 500 000 abonnés sur sa chaîne Youtube et elle a participé pour la première fois au Hellfest sur une mainstage. Une artiste accomplie, mais rassure-toi, elle sait rester les pieds sur terre et n'hésite pas à parler de ses souvenirs lointains dans le monde des séries.

Laura Cox et les séries

Laura n'est pas ce qu'on peut appeler une grande consommatrice de séries télévisées. Les shows dont elle se souvient remontent plus à des souvenirs de son enfance et de son adolescence. Quelques séries abordées lors de l'entretien : Charmed, Les Frères Scott, Beverly Hills, etc. Voyons ça se plus près...

Pour écouter Laura Cox, rendez-vous à 10 minutes et 49 secondes :

The Great Old Ones, quand Cthulhu rencontre Santa Barbara

the great old ones

The Great Old Ones en quelques mots

The Great Old Ones est un groupe bordelais créé en 2009 par Benjamin Guerry.

Le groupe officie dans un black metal teinté de passages plus éthérés lui offant l'étiquette de post ou atmosphérique black métal. Le nom du groupe est une référence aux Grands Anciens, ces créatures mythologiques tout droit sorties de l'imagination de l'écrivain Howard Phillips Lovecraft, HP Lovecraft pour les intimes. L'univers de Lovecraft est la marque de fabrique du groupe de Gironde. Il est d'ailleurs courant d'entendre ses fans préciser que le style du groupe est du black métal lovecraftien. En effet, que ce soit à travers les musiques, les textes des chansons, la scénographie ou les visuels des albums, tout est pensé pour que le groupe et Lovecraft ne fassent plus qu'une seule et même entité.

the great old ones en live au Hellfest

Ben, le fondateur, a composé seul les premiers morceaux, avant de trouver le line-up idéal pour sortir en 2012 l'immense album Al Azif. 6 titres pour un voyage initiatique à la rencontre de la plus terrifiante des créatures : Cthulhu.

En 2014, The Great Old Ones enfonce le clou avec un second album tout aussi magistral, Tekeli-li. Une nouvelle entrée dans le monde de Lovecraft avec ici un passage dans la folie avec les Montagnes Hallucinées : "Je ne suis pas fou".

S'en sont suivis deux albums, EOD: A Tale of Dark Legacy en 2017, et Cosmicism en 2019. Durant ces années, le line-up a beaucoup changé. Ben restant toujours aux manettes et poursuivant son périple dans les abysses lovecraftiens.

The Great Old Ones et les séries

Pour cet entretien, j'ai rencontré Ben et Alexandre, respectivement chanteur/guitariste et guitariste du groupe. Ensemble on a parlé de pas mal de séries dont K2000, Penny Dreadful, Breaking Bad, L'incroyable Hulk, Lupin, Riverdale, Manimal, Rick and Morty, Bo-Jack Horseman et Santa Barbara. Allons voir ça de plus près...

Pour écouter The Great Old Ones, rendez-vous à 18 minutes et 06 secondes :

Point mort, quand Twin Peaks rencontre Perceval

point mort1

Point mort en quelques mots

Point mort est un groupe parisien formé dans les années 2010.

Il se compose de 5 membres qui étaient très discrets, jusqu'à il y a encore peu de temps. Avec à leur actif 1 EP, Look at the sky, sorti en 2017 et deux albums, R(h)ope et Pointless, sortis respectivement en 2019 et 2022, et de nombreux concerts, l'anonymat ne pouvaient durer ad vitam aeternam. Point mort fait désormais parti des groupes bien implantés dans la scène métal française.

point mort2

Pour son style, Point Mort officie dans un post-hardcore plus ou moins chaotique, à la fois âpre et sombre, duquel se dégage une certaine finesse dans les mélodies. Un son complexe qu'il serait finalement réducteur de classer dans un genre unique. Pour ma part, lors des différentes écoutes, de nombreux groupes me sont venus en tête : Impure Wilhelmina, Buried Inside, Beecher, ou encore Converge. Bref que des références et des groupes que j'affectionne tout particulièrement. Je te laisse découvrir et apprécier le groupe :

Point mort et les séries

Pour l'interview, j'ai rencontré 3 membres du groupe : Sam, la chanteuse, Damien, le bassiste, et Olivier le guitariste. Là aussi, un grand nombre de séries ont été évoquées avec la mention de gros coups de coeur comme Twin Peaks, The Office, Six Feet Under, Downtown Abbey ou encore Kaamelott.

Pour écouter Point Mort, rendez-vous à 30 minutes et 01 seconde :

Ce premier volet spécial Hellfest 2022 s'achève ici. Je te donne rendez-vous très prochainement pour la suite et fin de cet article. Tu y découvriras les 3 autres groupes avec lesquels j'ai eu la chance d'échanger. Ce sera également l'occasion de faire un débrief de mon séjour à Clisson. D'ici là, matte des séries tout en restant raisonnable sur le temps passé devant ton écran, profite de la vie et bisous.

Quelques photos du Hellfest :

hellfest     hellfest

hellfest     hellfest

hellfest     hellfest

hellfest     hellfest

Lu 343 fois

Comments est propulsé par CComment