Flux RSS   Facebook   Twitter   Pinterest   Instagram   Youtube   Deezer

Ces 9 acteurs ont joué dans The Wire, tu les remets ?

samedi, 03 octobre 2020
Vote des sérievores :
(2 Votes)
Ces 9 acteurs ont joué dans The Wire, tu les remets ? - 4.5 out of 5 based on 2 votes

Ces comédiens, tu les connais parfaitement car tu les as suivis dans une de tes séries préférées ou tu les suis à l'heure actuelle dans une nouvelle série. Peut-être même les as-tu connus dans la série The Wire, Sur écoute en VF. Si ce n’est pas le cas, il n’est jamais trop tard pour découvrir cette série culte. Dominic West, Seth Gilliam, Michael Kenneth Williams , Wendell Pierce... les reconnaîtras-tu ?

Après Ces 10 acteurs ont joué dans Oz, tu les remets ? et Ces 12 acteurs ont joué dans Deadwood, tu les remets ?, je m'attaque à un autre mastodonte de la chaîne HBO : Sur écoute.

L'objectif de cette actu un peu spéciale est de te rediriger vers la critique de The Wire qui, j'en suis sûr, te plaira. Petit avant-goût : The Wire est une série surcôtée... Vas-y vient me frapper, viens...

via GIPHY

Avant de débuter, petit rappel : pour toutes les photos présentes ci-dessous, je te présente à gauche la tête du comédien dans la série des années 2000, la bien nommée The Wire, que je mets en opposition à la photo de droite qui le présente dans la dernière série importante dans laquelle il a jouée.

Dominic West, de détective à amant

Dominic West dans The Wire et The Affair

Dominic West : Jimmy McNulty dans The Wire vs Noah Solloway dans The Affair

Les femmes ! Voilà le point commun entre Jimmy et Noah. Bien qu'il incarne des personnages différents dans The Wire et The Affair, l'adultère marque la vie des deux énergumènes. Dans The Affair, cela marque le point de départ de la série. En revanche dans The Wire, la faculté de Jimmy à draguer tout ce qui a une paire de seins et un joli minois se constate tout au long des 5 saisons.

Voilà un trait de caractère qui m'a déplu chez Jimmy. On comprend parfaitement que son boulot n'est pas évident et qu'il a besoin de se libérer l'esprit. Il le fait parfaitement en passant ses soirées à picoler et à ragasser la moindre nana. Je ne veux pas jouer les prudes, mais au bout de quelques épisodes ce schéma fatigue et rend le personnage détestable, d'autant plus quand il se met en couple avec la sympathique Beatrice.

Ne réduisons pas son rôle à celui d'un macho alcoolique. Il est bien plus que ça, il est un imposteur et un mauvais collègue. En somme, un mec bien n'est-ce pas ? Toutefois, il rachète sa conscience à la fin de la série, mais chut, pas de spoiler.

Entre The Wire et The Affair, Dominic West a joué dans les séries anglaises The Hour, The Devil's Whore et Les Misérables. Dernièrement, il tenait un rôle dans la série Stateless.

Seth Gilliam, de sergent à Prêtre

Seth Gilliam dans The Wire et The Walking Dead

Seth Gilliam : Ellis Carver dans The Wire vs Père Gabriel dans The Walking Dead

Il est intéressant de suivre l'évolution d'Ellis. Pourtant, son personnage n'a pas un rôle prépondérant dans la série. Et c'est le reproche que je fais à The Wire. On s'attache à des protagonistes que parfois, on ne suivra plus durant quelques épisodes ou alors uniquement lors de quelques séquences très réduites. Une frustration s'installe alors chez le téléspectateur. Frustration que j'ai ressentie pour de nombreux personnages dont Ellis et surtout Omar. Pour ce dernier, on y reviendra plus tard.

En effet, The Wire est une sorte de saga dépeignant tout un tas d'individus, peut-être un peu trop. Il est facile de s'y perdre et de se demander qui est qui dans ce gloubi-boulga d'hommes et de femmes. D'autant plus que les sujets inhérents à une société se mélangent : politique, affaires judiciaires, délinquance, criminalité, journalisme, etc.

Et c'est cela qu'a souhaité raconter David Simon en personnalisant Baltimore. La ville est le personnage principal de The Wire. Et je déplore que parfois ce soit au détriment de certains "héros".

Ville de Baltimore

Ville de Baltimore

Il y aurait beaucoup de choses à dire de ce point de vue-là. Une approche que l'on peut aisément comparer à celle de David Milch dans Deadwood. J'en parle d'ailleurs dans ma critique de la série. Je ne vais pas m'étendre sur la question, mais cela fera probablement l'objet d'un futur article.

Avant d'apparaître sous les traits du Père Gabriel dans The Walking Dead, Ellis Carver a joué dans Teen Wolf et fait des apparitions dans The Good Wife, New York - Section criminelle, Nurse Jackie ou encore Elementary.

Andre Royo, de clochard à avocat

Andre Royo dans The Wire et Empire

Andre Royo : Reginald "Bubbles" Cousins dans The Wire vs Thirsty dans Empire

J'ai beaucoup apprécié le comédien Andre Royo dans The Wire.

Andre est juste du début à la fin, aucune fausse note. Le comédien restranscrit parfaitement ce que l'on peut imaginer d'un personnage comme Bubbles : sa détresse, sa souffrance, ses combats avec lui-même...

Le talent du comédien est incontestable et nous permet de ressentir beaucoup d'empathie pour son personnage. Bubbles est touchant et son histoire nous donne envie de l'épauler dans ses galères. Il est un peu le fil rouge de la série, pas nécessairement un personnage central, mais c'est un réel plaisir de le retrouver et de le voir progresser dans une ville comme Baltimore qui ne laisse aucune chance à des âmes errantes comme lui.

Suite à The Wire, Royo a enchaîné les petits rôles dans des séries comme Fringe, Heroes, Party Down, In Security et Happyish. Dernièrement tu auras pu le croiser dans Hand of God et Empire. Dans cette dernière il incarne Thirsty un avocat qui fait ses premières apparitions au cours de la saison 2.

Michael Kenneth Williams, de criminel à Lovecraft

Michael Kenneth Williams dans The Wire et Lovecraft Country

Michael Kenneth Williams : Omar Little dans The Wire vs Montrose Freeman dans Lovecraft Country

À l'instar d'Andre Royo, Michael Kenneth Williams est un acteur remarquable qui a su transcender le personnage qu'il interprète dans The Wire, aka Omar.

Tout comme Bubbles, Omar est une sorte de fil rouge tout au long de la série. On prend énormément de plaisir à le suivre, même si ses apparitions sont, à mon sens, pas assez récurrentes.

Il est un personnage passionant, imprégné de dualité : à la fois bon et mauvais, à la fois tendre et implacable, à la fois heureux et triste. Une dichotomie marquée également par son orientation sexuelle. Omar est homosexuel. Jusque-là, rien de fou me diras-tu.

via GIPHY

Pourtant, rares sont les séries montrant un personnage homosexuel évoluant dans un milieu régit par la violence où les gangs sont omnipotents. Omar vient en opposition à un monde dans lequel on imagine difficilement l'acceptation d'une telle orientation sexuelle. Et c'est clairement ce qui fait la force de son personnage et de l'attachement qui peut s'opérer avec le téléspectateur.

The Wire met en avant le talent de Michael Kenneth Williams. Et c'est avec un réel plaisir qu'on a pu, en suivant, le découvrir dans des shows comme The Philanthropist, Boardwalk Empire, The Night Of, Hap and Leonard et dernièrement dans Lovecraft Country. Diffusée actuellement sur HBO, il incarne dans cette série Montrose Freeman.

Idris Elba, de criminel à Flic tourmenté

Idris Elba dans The Wire et Luther

Idris Elba : Russell "Stringer" Bell dans The Wire vs John Luther dans Luther

Faut-il encore présenter Idris Elba ?

L'acteur a tenu un rôle important au sein de The Wire. La série l'a fait connaître, mais c'est clairement son rôle du Détective Luther dans la série anglaise Luther qui a mis la lumière sur ce comédien de talent.

Entre les deux séries, il a fait quelques apparitions notamment dans The Big C et The Office. Sa carrière a principalement explosé sur le grand écran.

Wendell Pierce, de détective à homme politique

Wendell Pierce dans The Wire et Chicago PD

Wendell Pierce : William Moreland dans The Wire vs Ray Price dans Chicago PD

A l'instar de Jimmy, William a un penchant pour l'alcool et les femmes. En revanche, quand il s'agit du boulot, il est droit dans ses bottes et il ne suit pas les magouilles de son comparse.

Depuis la fin de The Wire, le comédien a enchaîné les rôles dans des séries comme Numb3rs, Treme, The Michael J. Fox Show, Ray Donovan, Suits ou encore Jack Ryan. Depuis 2017, il incarne Ray Price, un politicien dans Chicago PD.

Lance Reddick, de lieutenant de police au FBI

Lance Reddick dans The Wire et Fringe

Lance Reddick : Cedric Daniels dans The Wire vs Phillip Broyles dans Fringe

Lance Reddick fait partie de ses acteurs au charisme indéniable. Sa stature, sa façon de se mouvoir et sa voix font de lui un acteur qui ne peut laisser indifférent. On dirait quand même qu'il a un balai dans le cul...

via GIPHY

Cela lui confère des mouvements quasi-robotiques qui jouent sur ce côté digne et majestueux qu'il dégage.

Et cette autorité naturelle lui va comme un gant quand il s'agit d'interprèter un personnage avec une fonction de décisionnaire comme dans The Wire et Fringe. Outre ces séries, tu auras pu le croiser dans Lost, sous les traits de Matthew Abaddon, American Horror Story, Harry Bosch, Corporate...

Sonja Sohn, de détective à une vie tragique

Sonja Sohn dans The Wire et The Chi

Sonja Sohn : Shakima "Kima" Greggs dans The Wire vs Laverne Johnson dans The Chi

Kima est un personnage qui n'a pas su trouver sa place dans la série, et ce, malgré une présence forte durant la première saison et sa fin tragique. La suite sera beaucoup plus anecdotique. Son rôle est toujours présent, mais moins mis en valeur. Elle devient un personnage trop secondaire, ce qui est assez dommageable étant donné qu'elle est quasiment la seule femme sur le terrain avec Jimmy et compagnie.

Sonja Sohn participe toutefois à l'intégralité de la série.

Suite à The Wire, elle a enchaîné les rôles dans Brothers & Sisters, Body of Proof, Burn Notice, The Originals, Shut Eye et dernièrement dans The Chi. Dans cette dernière, elle est Laverne Johnson, une mère de famille paumée, alcoolique, avec de piètres goûts en matière d'hommes.

À noter qu'en 2020, elle est au générique de Utopia, le remake de l'excellente série anglaise du début des années 2010.

Aidan Gillen, de politicien ambitieux à fourbe manipulateur

Aidan Gillen dans The Wire et Game of Thrones

Aidan Gillen : Tommy Carcetti dans The Wire vs Petyr Baelish, aka Littlefinger dans Game of Thrones

Impossible de terminer cette liste non exhaustive sans mentionner Aidan Gillen. Ce nom ne te dit peut-être rien, mais si je te dis Littlefinger tu vois de suite de qui il s'agit. Bien avant d'être ce perfide de Baelish dans Game of Thrones, l'acteur irlandais a joué un autre rôle de personnage détestable. Moins sournois que dans la saga aux dragons, mais d'une certaine manière assez antipathique. En somme, un homme politique !

via GIPHY

Aidan tient bien les rôles de mecs que t'as envie de défoncer à grand coup de Mr Freeze dans les narines. Il tient tellement bien ces rôles-là que j'ai du mal à le supporter dans les séries. Sa tête ne me revient pas. Comme quoi il doit bien jouer... à moins que le comédien soit un véritable connard...

via GIPHY

Outre les deux séries de HBO susmentionnées, Aidan a joué dans Queer as Folk, Identity, Peaky Blinders et dernièrement dans Projet Blue Book.

Cette liste est à présent terminée. N'hésite pas à mettre dans les commentaires d'autres acteurs de The Wire que tu as appréciés dans d'autres séries. Et pour lire ma critique de la série, c'est ici : Pourquoi je n'ai pas apprécié The Wire à sa juste valeur ?

Lu 87 fois

Comments est propulsé par CComment

Série à découvrir

William Schuester, un professeur d'espagnol dans un lycée américain, décide de prendre la tête du club de chant de l'établissement dans lequel il enseigne. Sa volonté et son enthousiasme lui permettent de constituer un groupe de chanteurs et chanteuses d'horizons très variés.

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.