Le bilan séries 2023 : annulations, coups de cœur, fins de séries...

lundi, 08 janvier 2024 08:33
Vote des sériephiles :
(1 Vote)
Le bilan séries 2023 : annulations, coups de cœur, fins de séries... - 5.0 out of 5 based on 1 vote

Dans la vie, il y a des années marquantes dans le monde des séries télévisées et il y a les autres. 2023, quant à elle, a décidé de se distinguer par son caractère singulier, oscillant entre année marquante et ordinaire. Une année assez sobre qui laisse néanmoins quelques traces dans le sillon de l'histoire des séries. Dans cette rétrospective de l’année, revenons ensemble sur des fins de séries marquantes, des annulations en masse et méritées, et des recommandations. Prépare-toi à revivre les moments forts de l'année 2023 dans le monde des séries télévisées.

La version podcast de l'article est à découvrir sur Youtube, Deezer, Spotify, Apple PodcastAnchor, Amazon music... et ci-dessous :

 

Nous entamons une nouvelle année. Il est l’heure de se retourner sur l’année passée et d’observer ce qu’elle a pu nous offrir. Comme à l'accoutumée, il y a eu des événements parfois bons et d’autres plus... disons-le affreux !

Ne dérogeant pas à la règle, 2023 nous a réservé son lot de pépites. Certaines étaient aussi brillantes que de l’or et nous ont réservé des bons moments, agréables, parfois magiques ou tout simplement apaisants. Chacun ira de ses instants précieux qui lui ont fait plaisir et qui lui sont marquants d’un point de vue personnel ou professionnel.

D’autres pépites se sont avérées moins scintillantes et n’étaient que de vulgaires cailloux. Eh oui, 2023 a eu son lot d’horreurs. Je ne vais pas te faire l’affront de les énumérer car si tu suis un temps soit peu l’actualité, tu vois bien de quoi je parle.

Heureusement, pour contrecarrer cette morosité ambiante on a toujours cette petite bulle de respiration que sont les séries télévisées. Je sais, il y a bien d’autres choses qui permettent de s’évader et de s’affranchir des affres du quotidien.

Chacun ira de son bon conseil que ce soit de la méditation, du sport, de la musique, des sorties entre ami·e·s, de la drogue, du sexe... et soyons fous autant tout faire en même temps, non ? Après tout pourquoi pas, il faut tenter des expériences. Allez, après une petite session de lancer de thon (oui ça existe), c’est parti pour s’enfiler quelques rails de coke, avant de s’enfiler entre potes, et le tout sur un délicieux morceau de Vulvodynia :

Marie-Constance : “J’espérais que cette nouvelle année serait l’occasion de vous ressaisir et d’arrêter cette insatiable besoin de parler des plaisirs de la chair. C’est regrettable, mais mes prières pour sauver votre âme restent vaines. Je ne perds pas pour autant espoir. La foi me guide et saura trouver le chemin de votre coeur. Paix à votre âme !”

Ah je pense savoir ce qui t’a offusqué Marie-Constance. J’ai oublié d’intégrer la méditation dans mon exemple. Pourtant, c’est la partie la plus simple. Elle s’insère à n’importe quel moment de l’orgie, avant, pendant ou après. À toi de voir ce que tu préfères petite coquine !

Donc revenons à cette bulle de respiration offerte par les séries TV, dont je parlais plus haut.

Il est à noter que cette fameuse bulle est à protéger et à mettre en lieu sûr. Car elle peut être brisée à tout moment si tu as la malencontreuse idée de te rendre sur des réseaux sociaux toxiques ou de suivre des comptes Insta, X ou autres qui se prennent pour des grands critiques. Je ne citerai personne, on n’est pas là pour cracher sur les autres (si tu viens me voir en MP, je t’en partegerai peut-être un ou deux, mais chut !). En attendant tout le monde n’est pas Alain Carrazé, alors redescendez de votre piédestal en mousse bande de vils faquins !

Je me suis encore égaré bordel !

Donc, en 2023, cette petite bulle a été entachée par une grève importante qui a frappé les États-Unis : une grève des scénaristes, suivie par une grève des comédien·ne·s. Une grève absolument justifiée dont je t’ai parlé dans l'épisode 13 de la saison 3 du Son de la Crypte et dans l'article Saison 2022-2023 : retour sur les annulations et les fins de séries.

Les impacts de celle-ci s’en sont ressentis notamment sur les networks américains comme ABC, CBS et NBC, avec une rentrée des séries qui n’a pas eu lieu en septembre. Quant aux autres chaînes et plateformes, la grève a eu un impact avec un retard des productions que l’on a constaté fin 2023 et qui sera flagrant en 2024.

Concrètement, la grève aura-t-elle du bon ?

Oui, car elle a permis de faire entendre des voix et d’asseoir le travail important des scénaristes. Personnellement, j’y vois un autre point positif : elle a aidé à ne pas renouveler des séries de networks comme notamment The Rookie: Feds. Allez hop, dégage et viens dans la Crypte, je te réserve une belle place dans la tombe des séries de merde.

Transition parfaite pour te parler des annulations.

2023 a évidemment été le témoin de pas mal d’annulations. Dans le lot, il y a des évidences. Je pense principalement à The Winchesters, Walker: Independence et The Rookie:Feds, trois séries sur lesquelles j’avais parié une annulation prématurée. Il y a également des séries pour lesquelles on aurait aimé des prolongations et d’autres pour lesquelles il était grand temps de baisser le rideau.

Sans être une année mémorable sur tous ces aspects, 2023 mérite qu’on s'attarde sur certains faits marquants. Alors, c’est parti !

Les fins de séries marquantes de 2023

Pour certain·e·s ce sera Fear The Walking Dead, pour d’autres ce sera The Crown ou encore pour d'autres ce sera Mayans M.C. qui marqueront de leur empreinte l’année 2023.

Ces séries, qu’on les aime ou non, on sera tous d’accord sur cette simple vérité : elles ont marqué le cours de l’histoire des séries TV. De par leur longévité et de par la fan base qu’elles ont pu construire autour d’elles, elles peuvent être érigées au rang de séries cultes.

Évidemment, une série culte est par principe très subjective. Tu pourras trouver sur les internets des listes des plus grandes séries cultes de tous les temps, et tu as d’ailleurs un abécédaire de ce genre sur ce site.

Il y a assurément des consensus sur certaines œuvres télévisuelles, mais soyons honnêtes deux secondes, ce n’est pas parce que Jean-Michel Télétroissemaines, rédac' chef de n’importe quel magazine à deux balles, a établi sa liste de séries cultes en allant poser sa pêche après son troisième café de la matinée, qu’il faut la prendre pour argent comptant. Oui Jean-Michel a peut-être une ou deux séries en commun avec toi qu’il affectionne tout particulièrement. Pourtant Jean-Michel a peut-être des goûts de merde et il est possible que Prison Break soit dans sa liste. Mais quelle déception Jean-Michel, j’attendais mieux de ta part !

Bref, je pense que tu as saisi mon propos. Tes séries ne sont pas les mêmes que celles de Jean-Michel, que celles de ton voisin ou que les miennes. Elles ne sont pas moins bonnes ou meilleures, elles sont uniquement celles qui te plaisent et te font vibrer.

Pour revenir au sujet de ce chapitre, je veux te parler de deux séries qui ont pris fin et qui, dans une certaine mesure me manqueront. Petit aparté concernant les trois susmentionnées :

  • Une rapide critique de Mayans M.C. est présente sur le site. En substance, malgré quelques longueurs et des personnages assez gonflants, la série s’est achevée d’une bien belle manière.
  • The Crown, sur Netflix, ne fait pas partie des séries que j’ai suivies. Il me sera donc difficile d’en parler.
  • Quant à Fear The Walking Dead, j’avais stoppé la série au cours de la première saison. Elle ne réussissait pas à me convaincre et sa grande sœur avait déjà tendance à me taper sur les nerfs. Apparemment FTWD a su surpasser cette dernière...

Pour la première série dont je veux te parler ici, il s’agit de Succession.

L’effet Auberge Espagnole dans Succession

Bien que n'étant pas dans mon top personnel, elle mérite sa place ici-même.

Je lui reconnais sans grande difficulté une qualité indéniable dans son écriture et dans son casting. La série regorge de petits moments délectables et mémorables, généralement en compagnie du duo Greg et Tom, le tout saupoudré de dialogues piquants qui restent gravés dans l'esprit de n’importe quel téléspectateur. Et là, je pense à des répliques cinglantes du père Roy ou encore de son fils cadet, le détraqué sexuel notoire, le bien nommé Roman.

Logan Roy : “Si c’est un duel à l’épée, je n’ai qu’un gode en fromage.” (saison 1, épisode 9)

Oui, Succession a tout d’une grande et cerise sur le gâteau elle a su s’arrêter à temps. Elle tire sa révérence au bon moment et de bien belle manière laissant derrière elle tout un parterre de fans.

Je sens maintenant que tu as envie de savoir pourquoi je considère Succession seulement comme une simple bonne série, sans aller jusqu'à l'encenser. Mon explication tient en deux points :

Le premier, et certainement le plus problématique, est ce que j’appelle l'effet Auberge Espagnole. J’en avais déjà parlé pour la série The Wire.

Ce processus intervient quand ton entourage, les médias et/ou les réseaux sociaux te survendent quelque chose, en l’occurrence ici une série. Tout le monde te dit que c'est la série culte par excellence, que tu es has been de ne pas la regarder... bref que t’es une sous-merde de ne pas avoir vu cette série. À partir de là, tu comprends que tu passes sans doute à côté de quelque chose.

Une fois visionné, le résultat, seul toi peut le connaître. Quoiqu'il en soit, pour moi l’effet n’a pas été celui escompté. Succession m’a beaucoup plu, mais pas à la hauteur de ce qu’on m’avait vendu de la série.

Toute cette propagande a finalement desservi ma découverte de la série et mon visionnage. J’ai appelé ce phénomène, l'effet Auberge Espagnole tout simplement car j’avais découvert le film bien après tout le monde. Noyé dans les avis ultra positifs, je m’attendais à un très bon film. Résultat : j’ai détesté. Je te rassure, et comme je l’ai expliqué plus tôt, la conclusion n’est pas aussi affreuse pour Succession. Néanmoins, si j’avais pu me prémunir de tous ces avis, mon visionnage aurait certainement été différent.

L’autre point négatif de la série réside dans sa réalisation. Autant j’ai aimé la direction des acteurs, le scénario... autant la réalisation ne m’a pas convaincu du tout. Ces zooms à répétition sur les acteurs dès qu’ils prennent la parole sont très maladroits. Il y avait probablement un effet recherché, un parti-pris de la part du réal pour appuyer les propos du personnage, accentuer l’aspect tragique ou autre.

Personnellement, ça avait plus le don de me faire décrocher de la série tellement je trouvais ça mauvais. Je n'ai pas d’autres mots, ces zooms avants, brusques qui plus est, sont mauvais. C'est digne des vidéos de mon fils avec son appareil photo KidiZoom. Mais lui, je l'aime et c'est un putain de jouet son matériel ! Ah bordel de merde, ils ont réussi à m’énerver alors que je parlais d’une série que j’apprécie en plus... fait chier !

 

Ted Lasso, la série à voir si tu n’aimes pas le foot

Ted Lasso est la seconde fin de série qui m’a marqué cette année.

À l’heure où j’écris ces lignes, la série n'a pas officiellement été annulée par Apple TV+. Et malgré tout l’amour que je porte à cette série, j’espère de tout mon cœur qu’elle ne sera pas renouvelée. La saison 3 clôture parfaitement la série. Il serait inutile de repartir pour un tour avec Ted. Son personnage nous manquera, mais cette fin permet de rester sur une note positive.

L’indigestion n’était pas encore présente et il serait dommage de continuer la série, si ce n’est pour la gâcher, tout ça parce que la plateforme n’a pas su s’arrêter à temps. On l'a trop souvent vu ! (cf l’abécédaire des séries qui ont duré trop longtemps).

La seule suite que j’aimerais à l’univers de Ted Lasso serait un spin-off avec Roy Kent, par exemple. En fait n'importe quel spin-off avec un des personnages emblématiques de la série (Coach, Keeley, Nathan...). La faire perdurer de la sorte sur une ou deux saisons, je signe de suite.

Ted Lasso aura été durant les trois saisons qui la composent cette petite bouffée d’air frais, ce petit vent de bonheur et de bonne humeur apporté par ce panel de personnages tous plus attachants les uns que les autres. Ils me manqueront, la série me manquera et entre nous cette série m’a réconcilié avec le foot. Non j’déconne j’en ai toujours rien à foutre de ce sport, c’est pour dire la qualité de la série !

Les annulations regrettables

Après avoir brossé un tableau des séries qui nous ont quittés en beauté en 2023, permets-moi de te présenter le côté obscur de la force : les séries qui ont été fauchées cruellement en plein vol.

Tels de petits oisillons tout mignons prêts à tenter un départ pour un second vol, les ailes déployées et... BAM une cartouche dans le nid. C’en est terminé !

Dis-toi bien que chaque année, tel ces oisillons abattus en plein vol par des connards de chasseurs, des séries meurent, annulées prématurément par des chaînes de télévision, elles aussi sans cœur et certainement très avinées. À nous de leur rendre un dernier hommage. Revêtons notre tenue de deuil et accompagnons ces séries dans leur dernière demeure : la Crypte.

Évidemment je ne vais pas te parler de toutes les annulations précoces, j’ai autre chose à foutre et certaines d’entre elles ne m’intéressent pas : The Rookie: Feds peut-être ?

Mais il y a deux séries qui ont été annulées, un peu trop tôt à mon goût, en 2023.

Mindhunter, l’annulation que personne ne voulait

Quatre ans après la diffusion de sa saison 2, le couperet est enfin tombé, on a appris que Mindhunter n’aurait pas de saison 3.

On s’en doutait depuis longtemps, mais l’espoir était toujours présent. C’est officiel depuis début 2023, la série est abattue en plein vol et n’aura pas de suite. Je m’y attendais, mais cette annonce m’a fait l'effet d'une gifle. Bein oui je voulais le revoir mon petit Macron spécialiste des serial killers.

Jonathan Groff à gauche et Emmanuel Macron à droite. Crédits photo : Premiere.

Y a un air, n’est-ce pas ?

Pourquoi, Netflix, pourquoi ? La série était juste passionnante. C'est comme arracher un livre des mains d'un lecteur en plein milieu d'un chapitre palpitant. Le dernier qui m’a fait ça, il a pris mon étagère Billy dans la gueule.

Mindhunter aurait clairement mérité une saison 3 pour achever dignement la série. Creuser un peu plus la psyché de ces tueurs en série, partager un peu plus le quotidien de Holden et Tench, et enfin développer l’arc autour de BTK. Il y avait de quoi faire et assurément de quoi terminer en beauté la série produite par David Fincher et Charlize Theron.

News de dernière minute : l’acteur Holt McCallany, aka Bill Tench, aurait déclaré à la presse en ce début 2024, qu’il serait prêt à reprendre son rôle si Fincher donne son feu vert pour une saison 3. Et de préciser que ce dernier aurait des idées pour une suite.

Certes tout ça est bien beau, mais si Netflix a annulé la série c’est aussi car les audiences n’étaient pas au rendez-vous. La plateforme au N rouge décidera-t-elle de miser à nouveau sur la série ? Une autre chaîne osera-t-elle prendre le flambeau ? On n’en sait rien mais les blogs et autres sites se délectent de ce genre de non information qui fait du clic. Donc laissons-les jacasser avec du vent et laissons l’avenir nous dire ce qu'il adviendra.

Reboot, la comédie en mode revival

La seconde annulation précoce de l’année est Reboot, diffusée en France sur Disney+.

Sans être la comédie du siècle, Reboot apportait une bouffée d'air frais parmi la floppée des séries comiques. Il faut dire que le concept de départ est plutôt sympa. Ces dernières années, les vieilles séries connaissent des reboots et autres revivals à tour de bras. Reboot parle de cela en proposant une intrigue autour d’une série des années 2000 qui est relancée par une chaîne plus de 20 ans après.

La série permet ainsi de voir les coulisses de la création d’une sitcom le tout avec beaucoup d’autodérision.

Les séries qui s’arrêtent enfin

Passons maintenant aux séries qui, selon moi, ont eu une durée de vie bien trop longue.

Parmi celles-ci certaines auraient pu tirer leur épingle du jeu, mais malgré des débuts prometteurs elles ont fini par perdre leur éclat et leur originalité. J’ai choisi de te parler de deux d’entre elles : Big Sky et Snowpiercer.

Big Sky, un soap policier

big sky

Big Sky m’a attiré pour de mauvaises raisons, enfin surtout une : Katheryn Winnick, aka Lagherta dans Vikings.

Jean-Clément : “Elle est méchamment bonne elle. Des fois avec ma cousine Kimberley, on faisait semblant qu’elle était Lagherta et moi Ragnar...”

STOP, je ne veux pas savoir. Si tu me racontes encore une fois une histoire de cul de consanguins je te promets que la prochaine étagère Billy, elle sera pour ta tronche !

Outre pour sa plastique, j'avais tout simplement apprécié Katheryn Winnick comme comédienne dans Vikings. Il faut croire que cette dernière avait quelque chose à raconter en tout cas certainement plus que Big Sky qui préfère zoomer sur le joli minois de Katheryn ou sur son jean's ultra moulant.

La série enchaîne également les mauvais choix avec une intrigue vue et revue, aussi captivante que de regarder un mister Freeze fondre en plein hiver. T’as déjà essayé ? Non ? Eh bien dis-toi que c’est long et chiant, tout comme Big Sky.

Et que dire des personnages ? Rien ! Ils prennent des décisions toutes plus débiles les unes que les autres et manquent clairement de charisme.

Il ne reste plus qu’à mélanger le tout pour obtenir une série qui sombre dans le mélodrame et le quasi soap opera. L'intrigue devient de plus en plus prévisible avec des rebondissements pathétiques, et des moments dramatiques sans saveur. Le tout saupoudré de personnages caricaturaux et tu te retrouves avec une belle série de merde.

Au final, il aura fallu trois saisons pour mettre un terme à cette anomalie sérielle, c’est bien trop long. Un téléfilm, diffusé un dimanche après-midi sur M6, aurait suffit.

Snowpiercer : "C’est vous qui voyez !"

snowpiercer

Comme la plupart des séries post-apocalyptiques, elle a commencé avec une idée fascinante : des humains confinés dans un train en mouvement perpétuel, luttant pour leur survie. Le tout enrobé d’un discours politique sur la lutte des classes. Ok sur le papier, ça s'annonce pas mal !

À noter que cette dystopie est une adaptation tirée initialement d’une BD française des années 80, Le Transperceneige, et d’un film coréen réalisé en 2013 par l’excellent Bong Joon-ho (Memories of Murder, The Host, Parasite).

N’ayant pas lu la bande-dessinée il me sera difficile de dire si la série est fidèle à l’oeuvre originale. Concernant le film, le décalage ne me semblait pas flagrant de prime abord. Cependant, l'idée d'étendre une telle histoire sur plusieurs épisodes, voire saisons, me semblait audacieuse. Bien entendu, ça n’a pas loupé !

Au lieu d’explorer les dynamiques complexes de cette société en vase clos, la série a choisi de se concentrer sur des histoires secondaires insignifiantes, perdant ainsi beaucoup de son potentiel.

Elle est tombée dans l’écueil de bon nombre d’autres séries dont le récit prend ses bases sur un concept fort. Je pense à des séries comme Jericho, The Event, LA Brea, Persons Unknown, Containment ou encore Under the Dome. Honnêtement, l'histoire du petit Kevin qui a perdu son doudou lors d'une bagarre dans les wagons ou un autre lieu important de la fiction, on s’en fout ! Il est préférable de faire avancer le scénario principal et de laisser de côté ces intrigues secondaires qui n'ajoutent pas grand-chose à l'histoire.

En conclusion, Snowpiercer est l’exemple parfait de série qui a perdu de vue son objectif initial et s'est perdue "sur les rails". Avant de créer la série il aurait fallu écouter Régis :

“Y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes...”

Chevalier et Laspales

Les séries coups de cœur de 2023

2023 a été l’occasion de découvrir de nouvelles séries. Parmi celles-ci j’ai eu de véritables coups de coeur que je te partage ci-dessous. N’hésite pas à venir me partager les tiens dans la partie commentaires ou sur les réseaux sociaux (Instagram ou Facebook).

Lessons in Chemistry

lessons in chemistry

Synospis : Dans les années 60, Elizabeth est une brillante scientifique qui après avoir été exclue de son programme de doctorat en chimie trouve une nouvelle voie en tant qu’animatrice d’une émission culinaire pour une télévision locale. L’occasion pour elle de poursuivre d’une manière détournée sa passion pour les sciences tout en distillant des messages féministes.

Lessons in Chemistry a été mon coup de coeur de la fin d’année. La série est un véritable hymne à l'émancipation féminine et à la lutte pour l'égalité. Sans vouloir en faire trop, la série vaporise ici et là des messages forts et des valeurs importantes qu’il est bon d’entendre, encore plus à l’heure actuelle.

Portée par une Brie Larson remarquable et un casting qui ne démérite pas, Lessons in Chemistry navigue avec aisance entre la comédie, le drame et la fable sociale. Une série incontournable que je recommande chaleureusement.

Elle sert d'exemple parfait à montrer à tous, y compris, et surtout, à tous ces machos, pour leur démontrer que le talent n'a pas de genre. Il n’est jamais trop tard pour éduquer un gros débile dont la testostérone a pris possession intégralement de sa boite crânienne. N’oublions pas non plus la progéniture de cet énergumène qui mérite elle aussi une ouverture d’esprit.

Plus sérieusement, la série est idéale pour sensibiliser les enfants aux questions d'égalité de genre dès le plus jeune âge.

Effectivement, la capacité de Lessons in Chemistry à traiter des sujets sérieux avec légèreté et humour la rend accessible à tous les publics. Alors n'hésite pas une seconde, Lessons in Chemistry est une série à voir absolument. C'est une leçon de vie emballée dans une belle histoire captivante, un véritable joyau de la télévision.

Polar Park

polar park

Synopsis : “David Rousseau, écrivain de polars en panne d’inspiration, se rend à Mouthe, le village le plus froid de France, après avoir reçu une invitation mystérieuse. Dés son arrivée, la petite ville est frappée par un meurtre à la mise en scène déroutante. C’est le début d’une enquête pour le policier Louvetot et l’espoir d’une inspiration pour un nouveau roman pour David”.

Polar Park n’est peut-être pas la série qui m’a le plus marqué cette année, mais pour changer, j’ai envie de te parler d’une série française. Car nous aussi nous savons écrire des histoires et proposer des séries de qualité. Comme quoi je sais aussi mettre de l’eau dans mon vin et reconnaître que les fictions françaises peuvent avoir un intérêt.

D'emblée, ce qui séduit dans Polar Park, c'est l'atmosphère énigmatique qui émane de cette modeste bourgade, évoquant subtilement l'univers de Twin Peaks. Alors la comparaison avec l’oeuvre du grand maître Lynch s’arrête-là. Il reste que Polar Park réussit, à sa manière, à rendre la ville de Mouthe fascinante, faisant de celle-ci un élément central de l'intrigue, tout comme Twin Peaks l'était dans la série du même nom.

Un autre atout majeur de Polar Park réside dans ses personnages excentriques et attachants. Jean-Paul Rouve se distingue particulièrement, tandis que Guillaume Gouix, incarnant Louvetot, et Soliane Moisset, dans le rôle de Niki, livrent également de très bonnes performances.

Le seul bémol concerne la prestation d’India Hair, aka Aurélie Poulidor, que je n’ai pas trouvé convaincante. Son jeu, exagéré, peut déconcerter. Il s'agit probablement d'une décision délibérée dans l'écriture du personnage, visant à accentuer son mystère et son décalage, mais cela a perturbé mon visionnage.

En conclusion, l'humour décalé, les personnages hauts en couleur et les situations absurdes font de Polar Park une série à part dans le paysage audiovisuel français.

Silo

silo

Synopsis : “Dans un futur proche, la population est forcée de vivre dans des silos souterrains à la suite d'une catastrophe”.

Pour conclure ce top de l’année, allons jeter un oeil du côté de Silo, une série adaptée du roman éponyme de l'auteur américain Hugh Howey. Il s’agit encore une fois d’une dystopie, mais cette fois d’une de qualité.

Dans Silo, la représentation de la gestion de la vie en communauté se distingue par son réalisme et sa complexité, offrant une étude profonde des dynamiques humaines dans un contexte extrême. Les tensions inhérentes et les luttes de pouvoir sont habilement mises en scène, ce qui rend la série captivante et intense.

De plus, la série aborde avec intelligence la notion de manipulation des masses et comment des pouvoirs en place influencent la perception des individus. Des qualités notables et inhérentes qu’il est important de retrouver dans une oeuvre de science-fiction. Silo marche clairement dans les traces d’oeuvres cultes comme 1984 de George Orwell, Ubik de Philip K. Dick ou encore Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley.

Silo se démarque également par la qualité de sa production, offrant une réalisation impeccable et des performances d'acteurs·rices convaincantes, ajoutant à l'immersion dans l'univers sombre et oppressant du silo.

En somme, Silo est la série de science-fiction de 2023, alors fonce !

Comme tu peux t’en douter, 2023 nous a également réservé quelques déceptions. Je te laisse découvrir la liste sur mon compte Instagram. Pour t’inciter à aller y jeter un oeil je peux te dire qu’il y a trois séries signées Netflix dans le lot.

Liste des séries annulées en 2023

Sans plus attendre, voici la liste des séries annulées et des séries qui ont pris fin ces derniers mois sur les networks américains et plus largement sur d'autres chaînes. La liste n'est peut-être pas exhaustive, mais elle sera complétée au fil de l'eau. Surtout n'hésite pas à m'alerter si tu constates une quelconque omission.

ABC

  • A million little things
  • Alaska Daily
  • Big Sky
  • Station 19
  • The Company You Keep
  • The Goldbergs
  • The Rookie: Feds
  • The Wonder Years (reboot)

CBS

  • Bob Hearts Abishola
  • East New York
  • NCIS: Los Angeles
  • True Lies
  • Young Sheldon

The CW

Fox

  • Call Me Kat
  • Fantasy Island
  • The Resident
  • Welcome to Flatch

NBC

  • American Auto
  • Grand Crew
  • Magnum P.I.
  • New Amsterdam
  • The Blacklist
  • The Wheel
  • Young Rock

Amazon

  • A League of Their Own
  • The Peripheral

Apple TV+

  • The Afterparty
  • High Desert
  • The Mosquito Coast
  • Physical
  • Servant
  • Suspicion
  • Truth Be Told
  • Swagger

Disney+

  • Andor
  • Big Shot
  • Doogie Kamealoha, M.D.
  • Willow

Freeform

  • Cruel Summer
  • Good Trouble
  • Single Drunk Female
  • The Watchful Eye

FX

  • Archer
  • Breeders
  • Mayans M.C.
  • Reservation Dogs
  • Snowfall
  • What do we do in the shadows

HBO

  • A Black Lady Sketch Show
  • Barry
  • Painting With John
  • Perry Mason
  • Succession
  • The Idol

Hulu

  • Class of ‘09
  • Kindred
  • Reboot
  • The Great
  • How I Met Your Father

HBO Max

  • Avenue 5
  • Doom Patrol
  • Gossip Girl
  • The Other Two
  • Pennyworth
  • Sort Of
  • South Side
  • Titans
  • Warrior

Netflix

  • 1899
  • Agent Elvis
  • Big Mouth
  • Bling Empire
  • Bling Empire: New York
  • Captain Fall
  • Cobra Kai
  • The Chair
  • Dead End: Paranormal Park
  • Disenchantment
  • Sex/Life
  • Farzar
  • Glamorous
  • Human Resources
  • Inside Job
  • Lockwood & Co.
  • Mindhunter
  • MO
  • Sex Education
  • Shadow and Bone
  • The Crown
  • You

Paramount+

  • Blood and Treasure
  • Fatal Attraction
  • The Game
  • Grease: Rise of the Pink Ladies
  • iCarly revival
  • Queen of the Universe
  • Rabbit Hole
  • Star Trek: Prodigy

Peacock

  • Pitch Perfect: Bumper in Berlin
  • One of Us Is Lying
  • Vampire Academy

Prime Video

  • Hunters
  • Three Pines

Showtime

  • American Gigolo
  • Billions
  • I Love That for You
  • Let the Right One In
  • The L Word: Generation Q
  • Your honor

Starz

  • Blindspotting
  • Heels
  • Run the World
  • The Venery of Samantha Bird

TBS/TNT

  • Miracle Workers
  • Snowpiercer

AMC

  • Fear the walking dead
  • Happy Valley

Avant de terminer cet article, rappelons que 2023 a été marquée par de nombreux décès liés au monde des séries télévisées. L'un des plus notables est certainement celui de Matthew Perry, l'ex-star de Friends. Avec son rôle culte de Chandler Bing il restera à jamais dans la mémoire de nombreux·ses fans. RIP Matthew et à tous les autres.

Lu 277 fois

Comments est propulsé par CComment

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner
Marketing
Ensemble de techniques ayant pour objet la stratégie commerciale et notamment l'étude de marché.
DoubleClick/Google Marketing
Accepter
Décliner