Flux RSS   Facebook   Twitter   Pinterest   Instagram   Youtube   Deezer

Ces séries qui ont marqué la décennie 2010

mercredi, 08 janvier 2020
Vote des sérievores :
(2 Votes)
Ces séries qui ont marqué la décennie 2010 - 5.0 out of 5 based on 2 votes

Dans la vie, il y a des décennies qui s'achèvent et d'autres qui commencent. 2010 tire sa révérence laissant derrière elle son lot de séries d'ores-et-déjà cultes ou non. Je te propose un petit retour en arrière sur 10 ans de séries pour savoir quelles ont été les séries phares des années 2010. Et peut-être sauras-tu quelle est la série culte de ces 10 dernières années...

Cette année, je ne vais pas te proposer un retour sur l'année écoulée, comme j'ai pu le faire l'année dernière et les années précédentes. En effet, ce changement de décennie implique nécessairement de voir plus grand et de ne pas se retourner uniquement sur 2019. Je saisis donc ma longue-vue pour t'offrir une vision d'ensemble sur la décennie 2010.

Pour éviter le trop de blabla, de superflu et d'éparpillement, j'ai choisi l'option classement par genre. L'objectif est de présenter des séries qui ont marqué à leur façon dans leur propre genre la décennie passée.

Avant de poursuivre, et pour éviter de se fâcher, voici les règles et les critères retenus, à avoir en tête à la lecture de ce qui suivra :

  • La série doit être produite et donc annulée dans les années 2010. Oui, Breaking Bad a été diffusée pour une grande partie début 2010, mais sa production a débuté en 2008. Elle n'est donc pas présente ici-même.
  • Cette liste ne se veut pas exhaustive. J'ai beau t'aimer, tu n'es pas le centre de ma vie et je ne peux pas passer 6 mois à lister l'intégralité des séries produites en 2010. D'autant plus qu'il y a eu énormément de déchets !
  • Je n'ai pas vu toutes les séries mentionnées. Là aussi, j'ai une vie en dehors des séries. Et elle se veut palpitante et pleine d'amour.
  • Le classement présente un genre, accompagné d'une série phare qui, à mon sens, a marqué ledit genre. Un inventaire, évidemment non exhaustif, présente à chaque fin de chapitre d'autres séries marquantes. Et tous les genres ne sont pas présents. J'ai délibérément omis : super-héros, aventure, politique...
  • Ce point découle du précédent : le choix de la série que je mets en avant est une décision personnelle. Je base cette sélection sur mes goûts et bien entendu sur ce que j'ai vu. Je ne vais pas te parler d'une fiction que je ne connais pas ou que je connais mal. Charge à toi de me vendre TA série dans les commentaires ou sur Twitter ou encore Facebook.
  • Je présenterai chaque série dite "phare" par un bref synopsis, une énumération de ce que j'ai aimé dans cette série et une autre de ce que j'ai moins apprécié.
  • Enfin, je conclurai cet article en te présentant les séries regrettées de cette décennie. Il s'agit principalement de productions qui ont disparu bien trop tôt.

Maintenant que j'ai clarifié les choses, et que point de querelle entre nous il y aura, en voiture Marty pour ce retour sur 10 années riches en séries télévisées :

via GIPHY

De l'action avec Banshee

banshee

Synopsis : un ex-taulard usurpe la vie du Shérif de la petite ville de Banshee.

Certainement pas la série la plus intelligente. En même temps, quand on se lance dans une série d'action, on s'attend généralement à pas mal de castagne, des explosions, des bourre-pifs, des flingues... et cerise sur le gâteau avec Banshee des boobs, du cul, des boobs et encore du cul !

Ce que j'ai aimé dans Banshee :

  • La série ne ment pas et s'intègre impeccablement dans son genre. L'action est présente du début à la fin.
  • Des scènes de combat bien violentes.
  • Des rebondissements qui donnent envie de voir la suite.
  • Une série pas prise de tête devant laquelle on se vide le cerveau en 2 minutes. Aussi rapidement que le Héros se vide les couilles...

Marie-Constance : "Très classe ! Vous êtes véritablement répugnant. Comment arrivez-vous à rire de ce genre de situation où un homme vit dans le pêché chaque jour que Dieu fait ? Il est violent, il passe de conquêtes en conquêtes, il est abjecte. Un peu comme vous en fait !".

Tu vois MC, Lucas est mon héros. Tu me permets de t'appeler comme ça ma grenouille de bénitier préférée. Bisous.

Ce que je n'ai pas aimé dans Banshee :

  • Un scénario un peu répétitif à la longue.
  • Le jeu d'acteur d'Antony Starr (Lucas Hood) n'est pas mauvais, mais sa tête d'enfant battu est énervante au fil des saisons.
  • Des méchants un peu caricaturaux.

En vrac d'autres séries d'action des années 2010 :

Person of Interest. Kingdom, Into the Badlands, etc.

De la comédie avec New Girl

new girl

Synopsis : Après sa rupture, Jess Day déménage de chez elle et aménage dans une colocation à Los Angeles avec 3 hommes célibataires : Nick, Winston et Schmidt. Elle apprend avec eux à passer cette étape difficile de sa vie et découvre rapidement en chacun d'eux, un nouvel ami.

Pour avoir grandi avec Friends et That 70's Show, je peux dire que j'aime les comédies avec des groupes d'amis. J'aime également Zooey Deschanel que j'ai adoré dans 500 days of Summer avec son ami de longue date Joseph Gordon-Levitt (3ème planète après le soleil).

New Girl concilie les deux, je ne pouvais donc pas passer à côté. Et j'ai bien fait, car si comme ses consœurs que sont entre autres FriendsThat 70's Show, et How I met Your Mother, elle s'est essoufflée sur la longueur, New Girl nous a offert quelques épisodes à mourir de rire.

Ce que j'ai aimé dans New Girl :

  • Zooey Deschanel : cette actrice est belle, fraîche, pimpante et respire la joie de vivre. Et en plus elle chante bien (quelques morceaux à écouter rien que pour toi quelques lignes plus bas. Comme ça tu finis ta lecture en musique, sympa je suis !).
  • Le personnage de Zooey.
  • La relation amoureuse entre Jess et Nick.
  • Cece, la meilleure amie : très belle femme.
  • Winston : un personnage complètement décalé avec son chat affreux.

Ce que je n'ai pas aimé dans New Girl :

  • Le personnage de Zooey. Au fil des saisons, elle devient agaçante. Je ne rentrais plus dans ses délires.
  • Les dernières saisons sont moins drôles. On sent les scénaristes en manque d'inspiration.

En vrac d'autres séries comiques des années 2010 :

2 Brokes Girls, Superior Donuts, Silicon Valley, Bref, Wilfred (US), Man Seeking Woman...

Du fantastique avec Game of Thrones

game of thrones

Synopsis : Depuis des décennies, Westeros est un continent très convoité. 9 Grandes Maisons se mènent une lutte impitoyable pour avoir le pouvoir et siéger sur le Trône de Fer. Le roi Robert Baratheon, actuellement au pouvoir, demande à son ami Ned Stark de l'accompagner en tant que Main du Roi dans cette tâche. De là, une suite d'événements tragique frappe la famille Stark. Pendant ce temps, sur le continent d'Essos, les héritiers du trône, Viserys et Daenerys, fomentent leur retour à Westeros. Enfin, au Nord, la Garde de Nuit surveille le retour redouté des Marcheurs Blancs...

Qu'on aime ou qu'on n'aime pas, Game of Thrones est très certainement la série de la décennie. Elle a tellement fait parler d'elle dans les médias ou sur les réseaux sociaux qu'elle est devenue incontournable. Pas besoin d'être un féru de romans d'heroic fantasy, la pop culture s'est emparée de ce phénomène pour l'ériger au rang de série culte.

Pour ma part, j'ai apprécié la série dans son ensemble, malgré quelques saisons moins palpitantes et une fin légèrement décevante. En effet, bien que respectant parfaitement l'évolution de certains personnages, elle a, a contrario, mis au rebut la force de certains (un John Snow complètement attentiste et sous-exploité, par exemple).

Jean-Clément : "La fin est à chier. Cette série est nulle. Ils doivent refaire la saison je ne suis pas d'accord. Et pourquoi John il a fait ça à sa tante ?"

Et oui mon jeune consanguin, on sait que ta tante tu ne lui feras jamais de mal car elle est la mère de tes enfants.

On ne va pas épiloguer sur la fin de la série. Ce n'est pas l'objet de l'article. Game of Thrones mérite pleinement sa place ici-même car elle a bouleversé l'Histoire des séries et aussi parce que j'aime les bouquins de George R. R. Martin et qu'il s'agit plutôt d'une bonne adaptation.

Ce que j'ai aimé dans Game of Thrones :

  • Le genre : découvrir des contrées imaginaires avec un bestiaire fabuleux, rien de tel.
  • Les complots. GoT dépasse la simple série fantastique. Elle est digne des plus grandes séries politiques ou de mafia (je ne dis pas que la politique et la mafia sont liées, quoique...).
  • Les cliffanghers qui nous retournent le cerveau et nous laissent devant notre écran la bouche ballante.
  • Le fait qu'il ne faut jamais s'attacher trop longtemps à un personnage.

Ce que je n'ai pas aimé dans Game of Thrones :

  • La gestion de l'espace-temps. Dans certaines saisons, les personnages parcourent des milliers de kilomètres en l'espace de 10 minutes, et dans d'autres il leur faut plus de la moitié de la saison, voire plus. Cela est particulièrement vrai dans les dernières saisons. Le scénario s'accélère et du coup les déplacements des héros ne correspondent plus à ce que la série nous avait habitué.
  • La dernière saison reste de bonne facture, mais quelques éléments narratifs m'ont déçus. On sent que la production devait s'arrêter et qu'il fallait conclure, et ce au détriment de l'écriture. Les scénaristes ne prennent plus le temps. La destinée de certains personnages n'est pas délirante, mais manque clairement de fondations solides.
  • Les fans de la série : ceux qui ont renié la série à la fin de la saison 8 et ceux qui la mettent sur un piédestal. Les premiers sont des ingrats jamais contents. Faites mieux et on en reparlera. Quant aux seconds, oui Game of Thrones a été un phénomène, mais elle n'a rien inventé dans ses procédés dramaturgiques et dans sa façon de bouleverser l'ordre des choses en évinçant des personnages principaux. Ouvrez vos chakras et soyez curieux en matière de séries. D'autres ont su me retourner le cerveau et me décrocher la mâchoire :Six feet Under, Spooks, Breaking Bad, Buffy contre les Vampires, etc.

En vrac d'autres séries fantastiques des années 2010 :

Once Upon a Time, Preacher, The Leftovers, You, Me and The Apocalypse, etc.

De la Science-fiction avec The OA

the oa

Synopsis : Prairie Johnson réapparaît après avoir disparu pendant 7 ans. Atteinte de cécité lors de sa disparition, elle revient âgée d'une vingtaine d'année et peut désormais voir ce qui l'entoure. Que lui est-il arrivé durant toutes ces années ? Alors que certains voient en elle un miracle, d'autres se méfient et s'imaginent le pire la concernant.

The OA m'a complètement retourné le cerveau. Chaque épisode soulevait de nouvelles interrogations et une soif insatiable d'en savoir plus.

La série nous méconduit au fil des épisodes avec une histoire intrigante, palpitante et incroyable... peut-être un peu lunaire pour certains. Je conçois tout à fait que ce genre de programme peut déstabiliser. The OA est à la limite du What the Fuck, mais elle offre tellement quelque chose de neuf dans ce qu'elle donne à voir.

Ce que j'ai aimé dans The OA :

  • Être malmené par la série à me gratter les méninges à chaque épisode pour comprendre qui est The OA.
  • Le côté lynchéen de la saison 2.
  • Le casting est parfait avec un réel talent d'interprétation de chaque acteur et actrice.

Ce que je n'ai pas aimé dans The OA :

  • Une annulation trop précoce, c'est tout !

En vrac d'autres séries de science-fiction des années 2010 :

12 monkeys, Defiance, Sense8, Orphan Black, The Man In The High Castle, Real Humans, etc.

Du Musical avec Galavant

galavant

Synopsis : Galavant est un héros prêt à tout pour récupérer sa réputation et son "Ils vécurent heureux pour toujours". Pour cela il veut livrer un combat sans merci au vil roi Richard qui lui a volé l'amour de sa vie : Madalena.

Que ce soit clair entre toi et moi. Quand ça chante, ça peut me faire chier. Dernier exemple en date, les 20 premières minutes de La Reine des Neiges 2. Même si dans l'ensemble j'ai apprécié ce dessin-animé, il y a trop de chansons au début :

via GIPHY

Le genre comédie musicale ne me rebute pas plus que ça. Des films comme Grease, La La Land ou encore The Rocky Horror Picture Show me plaisent. Dans les séries, Glee m'avait plu au début. Et quand je pense à un épisode musical, l'épisode Once More, With Feeling (Que le spectacle commence en VF) dans la saison 6 de Buffy Contre les Vampires reste une référence pour moi.

En résumé, quand ça chante pourquoi pas, mais dans ce cas, j'aime quand c'est bien fait, quand les chorégraphies apportent une valeur ajoutée à la musique et quand c'est drôle. Galavant remplie à elle seule toutes les cases.

Ce que j'ai aimé dans Galavant :

  • L'humour avec l'aura des Monty Python qui planait sur la série.
  • Son format court qui permettait de ne pas s'ennuyer devant.
  • Des chansons drôles.
  • Des comédien(ne)s convaincant(e)s.

Ce que je n'ai pas aimé dans Galavant :

  • Tout comme The OA, un arrêt trop précoce.

En vrac d'autres séries de genre musical des années 2010 :

Crazy Ex-Girlfriend.

Du Drame avec Bates Motel

bates motel

Synopsis : Bates Motel est un prequel au livre de Robert Bloch et au film culte d'Alfred Hitchcock, Psychose.

Le drame est le genre le plus fourre-tout. Hormis la comédie pure (je ne parle pas de la comédie dramatique qui est un genre à part entière), tous les genres cités ici ont en eux une part dramatique. C'est pourquoi tu trouveras dans les séries en vrac de cette catégorie pas mal de sous-genres : politique, horreur, mini-série, historique...

Choisir la série dramatique qui m'a le plus marqué durant cette décennie a été très difficile. Déjà il y en a eu beaucoup et elles ont été très nombreuses à être de grande qualité (Chernobyl, Sharp objects, Mr. Robot, entre autres). Mon choix s'est finalement porté sur Bates Motel, une adaptation sous forme de prequel à l'oeuvre cinématographique culte de Hitchcock.

Adapter Psychose en série était assez audacieux. La parti-pris de présenter l'évolution du personnage de Norman Bates était cela-dit très judicieux.

[Attention spoiler sur le film]

En effet, le film nous plonge à un instant t dans le quotidien de cet homme, Norman Bates, agréable au premier abord. On perçoit au fil du film un certain déséquilibre chez lui. Cette histoire quasi en huis clos devient alors oppressante pour une fois arriver au dénouement nous rendre compte de la folie de Norman. Le film se suffit à lui-même, il est parfait comme ça.

Toutefois j'avais envie de savoir qui est véritablement le gérant du Bates Motel. Pourquoi est-il seul ? Pourquoi a-t-il agi de la sorte ? Quelle relation entretenait-il avec sa mère ? Qu'est-ce qui a pu le pousser à devenir un tueur ?, etc.

[Fin du spoiler]

Bref, tout un tas de questions auquel Bates Motel a pu répondre.

Si tu n'as vu ni le film, ni la série, je te conseille de débuter par le film. Comme je l'ai expliqué ci-dessus, la série te permettra de comprendre le pourquoi du comment.

Ce que j'ai aimé dans Bates Motel :

  • Le fait qu'elle prenne ses bases sur Psychose, un film culte.
  • Le jeu des acteurs : Freddie Highmore (déjà très bon dans Neverland aux côtés de Johnny Depp) et Vera Farmiga forment un duo de choc.
  • La série a su développer son univers et se démarquer de l'oeuvre originelle.

Ce que je n'ai pas aimé dans Bates Motel :

  • Quelques histoires annexes sont un peu ennuyeuses, même si elles servent de faire-valoir à la relation entre Norman et Norma.
  • Le personnage du frère est parfois énervant. Ses intrigues servent trop souvent à combler les trous de l'histoire. À coté de cela, Dylan apporte un certain équilibre à Norman.
  • La temporalité. Rester dans les années 50-60 aurait été parfait. Rendre la série contemporaine n'apporte pas grand chose à l'histoire.

En vrac d'autres séries dramatiques des années 2010 :

Mr. Robot, Justified, Sharp Objects, Masters of Sex, Parenthood, Orange Is the New Black, Revenge, The Driver, Narcos, Treme, Hannibal, Scandal, The Deuce, The Americans, House of Cards, Downton Abbey, Chernobyl...

De l'Horreur avec Ash vs Evil Dead

Ash vs Evil Dead

Synopsis : Plus de 30 ans après les événements tragiques qui ont chamboulé la vie d'Ash Williams, les forces du mal sont de retour. Les deadites reviennent parmi nous et sont bien décidés à éradiquer les humains de la planète. Accompagné de ces deux acolytes, Pablo et Kelly, Ash est le dernier espoir des Hommes...

Evil Dead, Braindead, Bad Taste, Black Sheep, Shaun of The Dead, Le Retour des tomates tueuses (avec Georges fucking Clooney)... voilà le genre de film pas prise de tête à regarder entre potes avec quelques bières et de la pizza. De quoi passer une soirée à base de fous rires et d'hémoglobine.

via GIPHY

Ash vs Evil Dead ne déroge pas à la règle et nous plonge à nouveau dans l'histoire délirante d'Ash Williams, cet anti-héros à la fois beauf et touchant.

Ce que j'ai aimé dans Ash vs Evil Dead :

  • Débrancher mon cerveau le temps d'un épisode pour me pisser dessus de rire.
  • Du kitch, du sang, des blagues salaces, de la bière, etc.
  • Lee Major en guest star. Oui, L'homme qui tombe à pic, L'homme qui valait trois milliards, L'Homme, le Mec, le Bonhomme quoi !
  • Des scènes d'ores-et-déjà cultes, telle que celle où Ash finit la tête dans le cul d'un cadavre. Rien que pour toi, vidéo :

Ce que je n'ai pas aimé dans Ash vs Evil Dead :

  • L'arrêt de la série avec un cliffangher de fin de saison 3 très alléchant.

En vrac d'autres séries d'horreur des années 2010 :

Santa Clarita Diet, Bates Motel, In the Flesh, Scream Queens, Death Valley, Z Nation, Outcast...

Du Policier avec Sherlock

sherlock

Synopsis : version contemporaine des aventures du célèbre détective Sherlock Holmes et de son acolyte le Docteur Watson.

Pour cette catégorie, j'ai là aussi pas mal gambergé. L'autre série qui méritait sa place ici est The Following...

via GIPHY

Non je déconne. Ryan Hardi est le flic le plus mauvais de la planète, pire que Michel Clément (Inspecteur la Bavure), c'est pour dire ! Souviens de mon article sur The Following : mauvais flic, bon tueur.

Sherlock fait partie de ces séries que j'affectionne beaucoup, mais pour lesquelles j'ai d'énormes difficultés à lancer un épisode. Il faut dire que le format d'1h30 pour un épisode à un effet repoussoir chez moi. À durée équivalente, je préfère regarder un film. C'est la raison pour laquelle je n'ai toujours pas visionné l'ultime saison de la série. Avoue que tu as envie de m'insulter.

via GIPHY

Certes je n'ai pas vu la dernière saison de la série, pourtant Sherlock est une série policière de grande qualité, interprétée par de grands acteurs et créée par Steven Moffat, à qui l'on doit l'excellente série Jekyll et qui a officié à l'écriture de Doctor Who durant plusieurs saisons. Bref, le mec n'est pas un manchot !

Ce que j'ai aimé dans Sherlock :

  • Benedict Cumberbatch. Un acteur remarquable qui est toujours juste quel que soit son rôle (Imitation Game, Twelve Years as a Slave, Doctor Strange...) Si tu veux en savoir plus sur le comédien, file voir cette vidéo de l'excellente chaîne Youtube TABS : clic droit sur Benedict Cumberbatch.
  • Martin Freeman que je suis à la trace depuis que je l'ai découvert de la cultissime série anglaise The Office.
  • Steven Moffat pour ce que j'ai écris plus haut.

Ce que je n'ai pas aimé dans Sherlock :

  • La longueur des épisodes.
  • Le fait qu'elle soit arrivée en même temps qu'Elementary, une autre adaptation de l'univers de Sherlock Holmes. Deux séries souvent comparées à tort. Des univers proches, mais une écriture différente et valable dans les deux cas.

En vrac d'autres séries policières des années 2010 :

Elementary, Broadchurch, The Killing (US), The Fall, Narcos, Gotham, Longmire, Major Crimes...

Mention spéciale : Mr Robot

mr robot

Synopsis : Elliot Alderson est un brillant hacker. Il travaille pour Allsafe Security, une entreprise spécialisée dans la sécurité informatique, et agit comme cyber justicier sur son temps libre. Accompagné d'un groupe de hackers, il tente de faire tomber un des plus gros clients de son entreprise, E Corp. Une mission périlleuse qui va chambouler sa vie, celle de ses proches et le confronter plus que jamais à ses troubles de la personnalité.

Pour terminer cet article, je tiens à écrire quelques lignes sur Mr Robot dont le dernier épisode a été diffusée aux États-Unis le 22 décembre 2019.

Je viens tout juste de finir la série et cette saison 4 m'a complètement retourné le cerveau. Depuis le début, Mr Robot nous a offert une oeuvre atypique avec ses forces et ses faiblesses. Pour ma part, la saison 3, sans être de mauvaise facture, ne m'avait pas autant happé que les 2 premières. Mais que dire de cette saison 4 ?

Sam Esmail, le créateur, a su conclure magistralement sa création. Depuis le tout premier épisode, il nous offre une fiction impeccable sur le plan scénaristique. Pourtant ce n'était pas gagné avec un sujet aussi pointu et impalpable que peut l'être le hacking. Et c'est avec une maîtrise scénaristique parfaite et surtout une réalisation aux petits oignons qu'Esmail a su convaincre toute une communauté d'aficionados de la série.

Ici, on voit parfaitement que les séries n'ont rien à envier au cinéma en termes de réalisation. Chaque épisode de Mr Robot recèle des pépites avec de réelles prises de risque qui font mouche :

  • Un plan séquence de 50 minutes dans l'épisode 5 de la saison 3.
  • Un épisode façon sitcom des années 80-90  dans l'épisode 6 de la saison 2.
  • Un épisode de huis clos époustouflant de tension dans l'épisode 7 de la saison 4.
  • Un épisode sans paroles dans l'épisode 5 de la saison 4.

Mr Robot est une série audacieuse, menée d'une main de maître par Sam Esmail, interprétée par des acteurs et actrices de grande qualité.

Bref, Mr Robot ne serait pas tout simplement LA série de la décennie ?

via GIPHY

Ces séries qui se sont arrêtées trop tôt

Comme promis, voici la liste des séries qui ont été annulées bien trop tôt :

Oui j'aurais pu accompagner cette liste d'une présentation plus détaillée. J'ai hésité longtemps, mais l'article est déjà bien trop long. Néanmoins, je pense qu'elles feront l'objet d'un futur écrit, donc ne t'éloigne pas trop.

Sur ce, bonne année 2020 ! Et je ne sais pas toi, mais pour ma part, je suis impatient de découvrir la série qui sera la première à intégrer la liste des séries annulées dans les années 2020.

via GIPHY

Lu 594 fois
Chewy

Les 5 séries incontournables :
Six feet under, Breaking Bad, Doctor Who, The Office, Les Soprano.

Comments est propulsé par CComment

Série à découvrir

Sept personnes étrangères les unes des autres se réveillent dans une ville en plein milieu d’un désert sans savoir comment elles sont arrivées là. Elles découvrent rapidement qu’elles sont épiées à chaque instant de leur vie par des caméras de sécurité et qu’il leur est impossible de s’échapper. Confrontées perpétuellement à des épreuves psychologiques et physiques, elles vont devoir s’unir pour survivre et réussir à quitter ce lieu à la fois mystérieux, oppressant et inquiétant, et ce malgré leurs différences...

Sorties DVD/Blu-ray

Aucun événement

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.