Flux RSS   Facebook   Twitter   Pinterest   Google +   Youtube

L'abécédaire des séries cultes (1/4)

mardi, 20 septembre 2016
Et toi, t'en penses quoi ?
(0 Votes)

Dans la vie il y a les séries cultes et les autres. Il y a aussi celles et ceux qui ont de bons goûts en matière de séries télévisées et les autres. Et pour finir il y a des titres d’articles putaclics et les autres...
Quoiqu’il en soit, il existe des séries cultes à la pelletée et voici le premier article vous présentant l’abécédaire des séries cultes.

"Série culte", voilà une expression galvaudée dont nous, sériephiles, usons et abusons à tour de bras pour dire à nos congénères qu’il est inconcevable de ne pas avoir vu telle ou telle série. Et par cette petite expression on démontre également notre attachement tout particulier à une fiction. Il est très facile de dire d’une série qu’elle est culte.

Outre la simple facilité, il y a évidemment le facteur subjectif à prendre en compte. En effet, ériger une série au rang de culte est tout simplement une perception personnelle. Une même série n’insufflera pas le même intérêt à chacun. Il est alors très drôle de voir des gens échanger et parfois se chamailler pour savoir si une série est culte ou non. Ça ne sert à rien de vous disputer les amis, peace & love.

Nous n’avons pas tous les mêmes goûts et tant mieux :

  • Pas de supporters de foot à chaque coin de rue prêts à nous hurler dans les oreilles "Allez les bleus !".
  • Pas d’odeur pestilentielle provoquée par les mangeurs de choux de Bruxelles.
  • Pas de Black M diffusé à outrance dans nos stations radio.
  • Pas de Kevin à mèche ou à queue de rat dans toutes nos écoles...

La liste pourrait être longue et vous avez compris l’idée. Heureusement que nous n’avons pas tous les mêmes goûts que ce soit en matière vestimentaire, culinaire, littéraire, cinématographique, etc. Cela permet les échanges et surtout les rencontres.

Pour les séries, le procédé est le même. Nous n’aimons pas tous les mêmes séries et c’est tant mieux. Donc ma série culte ne sera pas nécessairement la vôtre, mais sera peut-être celle de votre voisin, et qui sait peut-être la vôtre dans quelques temps si vous ne la connaissez pas encore.

C’est parti pour la première partie de l’abécédaire des séries cultes de la Crypte aux séries. N’hésitez pas à commenter si vous n’êtes pas d’accord ou si vous souhaitez tout simplement échanger sur les séries citées ou celles qui ne le sont pas et qui auraient dû l’être.

A comme Alfred Hitchcock présente

Alfred Hitchcock Présente

Doit-on encore présenter Monsieur Alfred Hitchcock, le maître du suspense et de l’inquiétant ? Précurseur dans son genre, il est surtout un homme du cinéma qui s’est dirigé vers la télévision, où clairement une place était à prendre pour proposer des choses nouvelles et originales. Et c’est un coup d’éclat d’Alfred qui produit sa propre série Alfred Hitchcock Présente dans laquelle il assure la présentation et se retrouve derrière la caméra pour quelques épisodes, en l’occurrence 18.

5 raisons qui font d’Alfred Hitchcock Présente une série culte

  1. Alfred Hitchcock, son créateur, est le papa de films cultes : Fenêtre sur cour (1954), Sueurs froides (1958), La mort aux trousses (1959), Psychose (1960), Les oiseaux (1963), etc.
  2. De grands noms du cinéma américain ont joué dans d’Alfred Hitchcock Présente : Steve McQueen, Peter Falk (aka Columbo), Bette Davis, Charles Bronson, Burt Reynolds, John Cassavetes, Roger Moore, William Shatner (aka Capitaine Kirk dans Star Trek), Martin Sheen (aka Président Bartlet dans À la Maison-Blanche)...
  3. Et de grands noms du cinéma américain ont réalisé des épisodes : Robert Altman, Sydney Pollack, Ida Lupino...
  4. C’est une anthologie. Il n’y a pas d’affolement à avoir face au nombre d’épisodes de la série. Il n’y a pas de fil conducteur et chaque épisode peut se regarder indépendamment des autres.
  5. Elle a marqué de nombreuses générations.

Fiche technique

  • Production : 1955-1962.
  • Chaîne de diffusion : CBS, NBC.
  • Genre : anthologie.
  • Pays de production : États-Unis.
  • Nombre de saisons : 7.
  • Nombre d’épisodes : 268.

Pour en savoir plus : Alfred Hitchcock Présente.

B comme Buffy contre les Vampires

Buffy contre les vampires

Si vous suivez ce site depuis quelques temps, vous savez que Buffy contre les Vampires est une de nos séries préférées. Pour ma part, j’ai grandi avec elle et elle tient une place toute particulière dans mon cœur.
D’autant plus que, dans le cadre de mes études, j’ai eu la chance de réaliser un travail de recherche approfondi sur la série et plus spécifiquement sur le traitement de la mort dans les séries américaines avec comme corpus les séries Buffy contre les Vampires et Six Feet Under. J’ai ainsi pu découvrir d’un autre œil cette série classée à tort parmi les fictions sans intérêts pour ados.

5 raisons qui font de Buffy contre les Vampires une série culte

  1. Halte aux tabous : homosexualité, mort, sexualité... La série n’hésite pas à pousser dans ses retranchements le téléspectateur en abordant des sujets que notre société rejette bien trop facilement.
  2. Des épisodes cultes : Orphelines (saison 5 épisode 16), L’Apocalypse (saison 6 épisode 22), Hush (saison 4 épisode 10), Que le spectacle commence (saison 6 épisode 7), etc.
  3. Des personnages ultra attachants : Alex le meilleur sur qui on peut compter à chaque instant, Willow la fille chétive qui prendra de plus en plus d’assurance, Spike le vampire mal aimé au grand cœur...
  4. Joss Whedon, son créateur, a su proposer un univers complet et bien défini : le Buffyverse qui comprend bien entendu Buffy contre les Vampires et son spin-off, Angel.
  5. Le film Buffy, tueuse de vampires dans sa version francophone avec Bichette et Marcel en guise de héros. Des barres de rire assurées !

Fiche technique

  • Production : 1997-2003.
  • Chaîne de diffusion : Warner, UPN.
  • Genre : fantastique.
  • Pays de production : États-Unis.
  • Nombre de saisons : 7.
  • Nombre d’épisodes : 144.

Pour en savoir plus : Buffy contre les Vampires.

C comme Code Quantum

Code quantum

On remonte le temps de 10 ans, et on se retrouve devant Code Quantum. Autre genre avec cette fois de la science-fiction qui parle du voyage dans le temps. Et c’est là que réside toute la force de Code Quantum. Grâce à elle, le téléspectateur chemine de décennies en décennies pour découvrir inlassablement de nouvelles situations dans lesquelles Sam Beckett est plongé.

Alors j’entends les critiques dire "Oui, mais c’est toujours la même chose, le gars il débarque dans un nouvel espace-temps, il aide la veuve et l’orphelin en faisant son bon samaritain et il recommence. C’est ennuyeux !". En effet, chaque épisode est construit de la même manière, au même titre qu’une série policière diffusée sur n’importe quelle chaîne d’un network américain (Esprits criminels, NCIS, Les Experts, Castle...). La force de Code Quantum est de nous placer à chaque fois dans un nouveau contexte qui se veut être la fois politique, économique ou encore social. C’est une série sur l’histoire des États-Unis durant le 20ème siècle et on y apprend des choses. Donc sous le couvert d’une simple série SF on revit les périodes fortes de ce siècle : la guerre froide, la seconde guerre mondiale, la guerre du Vietnam, la ségrégation, etc.

5 raisons qui font de Code Quantum une série culte

  1. On vient d’en parler : la mise en exergue d’un contexte politico-socio-économique d’un pays à un moment donné de son histoire.
  2. Les deux comédiens forment un duo de choc : Scott Bakula et Dean Stockwell. Mention spéciale à Bakula qui s’adapte parfaitement à tous les personnages dans lesquels il doit prendre vie.
  3. Des épisodes cultes : The Color of Truth (saison 1 épisode 7) inspiré de Miss Daisy et son chauffeur, Last Dance Before An Execution (saison 3 épisode 19) sur la peine de mort, Lee Harvey Oswald (saison 5 épisode 1), Another Mother (saison 2 épisode 13).
  4. Le thème du voyage dans le temps. Si vous aimez les fictions abordant cette thématique et les incidences que peut engendrer un tel voyage, cette série est faite pour vous.
  5. Le fil conducteur de la série n’est pas très présent. Sam veut rentrer chez lui, c’est un fait, mais les épisodes peuvent se regarder indépendamment les uns des autres.

Fiche technique

  • Production : 1988-1993.
  • Chaîne de diffusion : NBC.
  • Genre : science-fiction.
  • Pays de production : États-Unis.
  • Nombre de saisons : 5.
  • Nombre d’épisodes : 97.

Pour en savoir plus : Code Quantum.

D comme Dead Like Me

Dead Like Me

Série méconnue, Dead Like Me est pourtant un petit bijou d’humour noir contant l’histoire de Georgia Lass, une jeune femme qui devient faucheuse d’âme après avoir été heurtée de plein fouet par la lunette des toilettes de la station Mir qui faisait son entrée dans l'atmosphère.

Marie-Constance : "Vous trouvez ça amusant ? Un abattant de toilettes qui s’écrase sur le crâne d’une pauvre jeune fille et lui ôte la vie sur le coup, ça vous plait ? Cher monsieur je suis outrée par tant de violence et de goût si peu recherché en matière de fiction télévisuelle !"

La revoilà celle-là ! Rien ne sert de s’offusquer MC. Il faut aussi savoir s’amuser et se délecter devant des séries plus légères, mais non dépourvues de qualité. Le synopsis se veut drôle et le reste de la série l’est tout autant. Dead Like Me est cependant une comédie dramatique qui n’hésite pas à parler de la mort dans sa façon la plus crue en montrant son absurdité (crimes, accidents...) et la tragédie qu’elle engendre chez les êtres chers qui eux restent et se morfondent. Dead Like Me aborde très finement la question du deuil. Comment la famille Lass s’en sort suite au décès de leur fille ? Chacun d’entre eux, la mère, le père et la fille, le vit différemment avec plus ou moins d’épanchement.

On passe donc du rire aux larmes avec une facilité assez déconcertante. Alors chère Marie-Constance, ne jugez pas avant d’avoir vu !

5 raisons qui font de Dead Like Me une série culte

  1. Le synopsis : en lisant le résumé de la série, on ne peut qu’être intrigué par cette histoire rocambolesque.
  2. Son créateur : Bryan Fuller. Il est le papa des excellentes Pushing Daisies et Hannibal.
  3. Ses personnages. Ils sont tous plus décalés les uns que les autres entre Mason l’obsédé, Roxy à la gâchette facile et Dolores l’adoratrice de chats.
  4. La série est courte, 2 saisons. Dead Like Me était de qualité et s’est arrêtée trop prématurément la conduisant au rang des bonnes séries s'achevant trop tôt. Elle devient de fait culte au même titre que des séries comme Rome, Deadwood, Terriers, Profit, Firefly... la liste est longue comme la totalité des bras des Hécatonchires.
  5. Le générique avec le quotidien de la mort mis en scène.

Fiche technique

  • Production : 2003-2004.
  • Chaîne de diffusion : Showtime.
  • Genre : fantastique.
  • Pays de production : États-Unis.
  • Nombre de saisons : 2.
  • Nombre d’épisodes : 29.

Pour en savoir plus : Dead Like Me.

E comme Les Envahisseurs

Les envahisseurs

Vous n’avez peut-être pas eu l’occasion de regarder cette vieille série, mais vous en avez certainement entendu parler au moins une fois. David Vincent, ça ne vous dit rien ? C’est lui, le seul homme qui a vu les extra-terrestres. Il est dorénavant prêt à tout pour mettre en lumière leur présence et leurs agissements.

5 raisons qui font de Les Envahisseurs une série culte

  1. Un contexte historique : la série a été produite durant la guerre froide. Elle fait écho à cette implacable période durant laquelle les États-Unis et la Russie s’affrontaient politiquement et idéologiquement.
  2. Comme Alfred Hitchcock Présente, elle fait partie des séries cultes de par son âge. La série fêtera ses 50 ans en janvier prochain.
  3. Un sketch culte des Inconnus reprenant la série. Petit bonus en fin d’article.
  4. La série a inspiré de nombreux ouvrages et de nombreuses fictions, dont notamment X-Files.
  5. Le générique.

Fiche technique

  • Production : 1967-1968.
  • Chaîne de diffusion : CBS.
  • Genre : science-fiction.
  • Pays de production : États-Unis.
  • Nombre de saisons : 2.
  • Nombre d’épisodes : 43.

Pour en savoir plus : Les envahisseurs.

F comme Friends

Friends

Faut-il encore présenter Friends ? Cette série est la définition même de la série culte tant elle a touché de téléspectateurs à travers le monde.

5 raisons qui font de Friends une série culte

  1. Des répliques drôles et inoubliables. Il vous suffit de taper les mots clés "Friends" et "Répliques" dans votre moteur de recherche préféré pour trouver les perles de la série. Avec le "Oh...mon...Dieu !" de Janice, le "Unagi" de Ross, le "Mais on avait rompu !" de Ross ou encore le "How you doin’?" de Joey.
  2. Des histoires d’amour prenantes. On pense forcément à la relation compliquée entre Ross et Rachel, ce couple mythique que tout le monde voulait voir ensemble.
  3. Les guests stars en pagaille : Brad Pitt, Tom Selleck, Bruce Willis, George Clooney, Julia Roberts, etc.
  4. Le Central Perk. Le bar dans lequel se rassemblent nos amis est devenu un lieu culte de la série.
  5. Le générique I’ll be There for You des Rembrandts. Je suis certain que beaucoup d'entre vous sont d'ailleurs en train de le chanter à ce moment précis.

Fiche technique

  • Production : 1994-2004.
  • Chaîne de diffusion : NBC.
  • Genre : comédie.
  • Pays de production : États-Unis.
  • Nombre de saisons : 10.
  • Nombre d’épisodes : 236.

Pour en savoir plus : Friends.

Alors que pensez-vous de ce début d'alphabet ? Y retrouvez-vous des séries qui sont également cultes pour vous ? Partagez votre avis ici et n'hésitez pas à suggérer d'autres séries qui auraient mérité leur place ici. Vous pouvez aussi proposer des séries pour la suite de cette abécédaire qui fera son retour prochainement...

Générique

Lu 1113 fois
Chewy

Les 5 séries incontournables :
Six feet under, Breaking Bad, Doctor Who, The Office, The Sopranos.

La série à découvrir

Fox Mulder est un brillant agent du FBI qui a pour passion les évènements liés aux "extraterrestres" depuis que sa sœur a disparu lorsqu’il avait 12 ans. La croyant enlevée par des êtres venus d’ailleurs, il s’évertue à suivre les pistes de toutes sortes d’affaires paranormales et c’est ainsi qu’il trouve les "affaires non classées" (X-Files), planquées dans le sous-sol du Bureau central du FBI à Washington. L’agent Scully, médecin de formation et récemment employée du FBI, est envoyée à ses côtés par ses supérieurs pour vérifier les méthodes de Mulder et les confronter à la science. Elle ne tardera pas à découvrir d’étranges affaires mais tentera pendant longtemps d’y confronter son esprit sceptique. Mulder et Scully découvriront au cours des années qu’un Consortium de personnes liées au Gouvernement et travaillant dans l’ombre mène une conspiration du silence quant aux évènements liés à l’existence de la vie extraterrestre et notamment de l’imminente colonisation de la Terre. Mulder et Scully se verront donc mener leurs enquêtes à bien tout en luttant contre ces hommes hors d’atteinte de la justice dans un but, montrer au grand jour la Vérité. Car la vérité est ici !

Brèves de l'au-delà

Bonnes affaires