Flux RSS   Facebook   Twitter   Pinterest   Google +   Youtube   Deezer

À chacun son Patrick Duffy

jeudi, 26 juillet 2018
Vote des sérievores :
(1 Vote)
À chacun son Patrick Duffy - 4.0 out of 5 based on 1 vote

Patrick Duffy, c'est un nom, mais c'est avant-tout un homme, que dis-je un surhomme qui a su traverser les décennies et toujours rester au top aux yeux des téléspectateurs. À lui seul, il a su se forger une telle réputation que Patrick Duffy est devenu en quelque sorte une marque de fabrique. Rendons hommage à cette figure emblématique du monde des séries télévisées en redécouvrant l'acteur à travers 3 rôles importants qui ont jalonné sa carrière télévisuelle.

Rassurons les plus grands fans du comédien de suite : [MODE CAPSLOCK ON] PATRICK DUFFY N'EST PAS MORT [MODE CAPSLOCK OFF]. Le bonhomme est âgé de 69 ans. Il vit toujours et son activité professionnelle se poursuit à l'heure où j'écris ces quelques lignes.

Avant d'aller plus loin, petit exercice :

Si Mark Harris part du port de San Franciso le 4 mars 1977, combien de temps mettra-t-il pour rejoindre la petite ville de Port Washington dans le Wisconsin ? Pour vous aider dans votre calcul, pensez à la résistance à l'avancement exercée par le seul vêtement porté par Mark, à savoir un maillot de bain jaune. Les courants auront également leur importance, mais dépendront du chemin emprunté par notre athlète aquatique (courant de Californie, Gulf Stream...). Vous pouvez m'adresser vos réponses directement via Twitter : @Cryptoseries.

Pour ma part, quand je pense à Patrick Duffy, il y a un rôle qui me vient tout de suite à l'esprit. C'est celui de Frank Lambert dans la série familiale Notre Belle Famille. J'avais à peu près 10 ans à l'époque et cette comédie a marqué mon enfance.

(Petit aparté sur la différence entre une comédie et une sitcom. Vous avez une petite idée ? Ne tergiversez pas et allez écouter le podcast de mon confrère belge Monsieur Séries).

Revenons à nos moutons (aucune allusion au volume des cheveux du sujet de l'actu) et à ce "cette comédie a marqué mon enfance". Cette notion de souvenir est très importante. Elle qualifie le Duffy. En effet, posez la question autour de vous et vous verrez que l'acteur a marqué de nombreuses générations. Chacun, au cours de sa vie, a pu côtoyer le comédien et l’apprécier dans un rôle bien précis. Ne pensez pas que je voue un culte au bonhomme et que dans ma chambre j'ai érigé un autel sur lequel je me caresse tous les soirs en implorant le dieu Patrick de pénétrer mon...

Marie-Constance : "Ça y est, vous êtes reparti dans vos élucubrations salaces et homosexuelles. Vous savez, ça n'amuse que vous ces pitreries. On ne peut pas rire de tout, surtout sur des sujets aussi sérieux que la croyance et la sex...u...a...lité... brrrr !"

"Sexualité" c'est le mot que vous cherchez à prononcer ma chère MC. Allez vendre votre dévotion méprisable sur l'autoroute A10 et on en reparlera.

Désolé pour cette petite interruption et entrons dans le vif du sujet en présentant les rôles importants de notre Patrick Duffy international :

Mark Harris, les jeunes femmes fondent pour le palmipède

Patrick Duffy dans l'Homme de l'Atlantide

Fin des années 70, il est le bellâtre en mini short de bain jaune. Il est un palmipède. Patrick Duffy est L'homme de l'Atlantide. Le torse humide, les muscles saillants et le regard de braise de Patrick dans la peau de Mark Harris font mouiller (hum...) les téléspectatrices qui voient dans ce jeune Apollon un amant idéal.

Le succès de la série aura été aussi bref qu'un saut d'un plongeoir de 3 mètres. Malgré ses écailles sa plastique sans faille, Patrick Duffy n'a pas su sauver la série qui a fait naufrage après 17 petits épisodes.

Bobby Ewing, la ménagère aime le pouvoir

Patrick Duffy dans Dallas

À l’époque je n’étais clairement pas la cible de ce soap texan. Et malgré mon grand âge au jour d'aujourd'hui et l’existence d'un revival de la série, je ne suis toujours pas le coeur de cible de cette série culte, Dallas. Les ménagères le sont-elles ? Je le pense. Elles ont toujours été la cible privilégiée de ce genre de show. Avec des thèmes aussi fédérateur que l'amour, les jeux de pouvoir et d'influence, l'argent, la manipulation, les histoires de tromperies et autres discordes, la ménagère des années 80 s'accroche encore à son fer à repasser en repensant au beau Bobby, à ses querelles avec son frère JR et surtout à son beau sourire.

Bobby Ewing a touché plusieurs générations de femmes dans le monde entier. Dallas a connu un succès énorme avec excusez-moi du peu :14 saisons pour un total de plus de 350 épisodes. Si on rapporte ça au nombre de chemises repassées, imaginez un peu le travail colossal abattu par nos ménagères au coeur tendre.

Frank Lambert, les mamans rêvent de ce père de famille idéal

Patrick Duffy dans Notre belle famille

La famille Lambert de la comédie Notre Belle Famille n'aurait pas démérité aux côtés des Dubois, des Miller et des Micelli / Bower dans mon top 3 des séries avec des familles idéales. Frank en tant que chef de famille des Lambert est ce qu'on peut qualifier de bon père de famille. Il est présent, intègre, bricoleur aimant, charmant, drôle, juste et toujours prêt à se sacrifier pour le bien être de ses proches. Voilà de quoi en faire une petite pépite aux yeux des téléspectatrices qui voyaient en Frank l'homme parfait.

Bobby Ewing 2.0, les grands-mères en perdent leur dentier

Patrick Duffy dans Dallas 2012

Ils l'ont fait, ils ont osé, ils ont ressuscité Dallas. Et ce revival (Dallas 2012) a tenu tout de même 3 saisons. De quoi ravir nos anciennes ménagères qui sont devenues pour la plupart des grand-mères édentées. Bobby Ewing faisait-il toujours son petit effet auprès de la gente féminine ? C'est certain ! Les réminiscences de longues après-midi à amidonner les cols de chemise du gros con mari en regardant le gentil et merveilleux Bobby sont inéluctablement présentes. Mais se doutent-elles qu'Alzheimer n'est pas loin ?

meme not nice

Ces trois rôles résument plutôt bien la carrière de Patrick Duffy, qu'en pensez-vous ? Et alors, vous êtes plutôt la team Mark Harris, Bobby Ewing ou Frank Lambert ?

 

Je ne peux pas conclure cet article sans mentionner son apparition dans l'univers de South Park. Dans le dessin animé subversif, il y incarne la jambe gauche du Kukrapok (Scuzzlebutt dans la version originale). Photo à l'appui ci-dessous :

kukrapok

Lu 399 fois
Chewy

Les 5 séries incontournables :
Six feet under, Breaking Bad, Doctor Who, The Office, Les Soprano.

Comments est propulsé par CComment

Série à découvrir

Bienvenue dans le quotidien de la famille Miller dont les parents, Bill et Judy mariés depuis 20 ans, ont conservé l’esprit des ados qu’ils étaient dans les années 80. Ce qui n’est pas simple quand on élève trois enfants : Brian, intellectuel aux hobbys originaux, Lauren, adolescente pure et dure, et Tina, petit ange à double face. A cette équipe d’enfer s’ajoute la sœur de Judy, Linda qui ne sait pas garder un homme à ses côtés.

Brèves de l'au-delà