Flux RSS   Facebook   Twitter   Pinterest   Instagram   Youtube   Deezer

Est-on plus enclin à écrire un scénario de qualité avec une plume de cygne ou avec une plume de pigeon ? L'aspect soyeux des barbes de la plume offre-t-il au scénariste un moyen d'ouvrir son esprit à la créativité ? La faculté du calamus à entrer en communion avec la feuille de papier est-elle synonyme de fluidité d'écriture ? Bref, peut-on percer le mystère lié à l'écriture d'une bonne série télévisée ? Ce serait pas mal car certains écrivent leur scénario en tenant leur plume de dindon avec les pieds. Bienvenue dans le deuxième volet de l'abécédaire des séries de merde.

Publié dans A la découverte de...

Brèves de l'au-delà

Les cookies nous permettent de gérer les services proposés par notre site. En utilisant notre site, vous en acceptez, de fait, l'utilisation.
En savoir plus Ok