Flux RSS   Facebook   Twitter   Pinterest   Google +   Youtube

Lipstick Jungle : Les Reines de Manhattan

2008 -2009

Et toi, t'en penses quoi ?
(0 Votes)

L’une est Présidente du studio Parador Pictures, l’autre est rédactrice en chef du magazine de mode Bonfire, et la dernière est créatrice de mode. Wendy, Nico, et Victory sont des femmes de pouvoir new yorkaises au tempérament de feu. Elles mènent de main de maître leur vie professionnelle à l’emploi du temps souvent bien trop chargé. A côté de cela, les trois amies tentent de gérer au mieux leur vie amicale, familiale et amoureuse qui n’est pas toujours des plus évidentes...

Informations supplémentaires

  • Nom original de la série: Lipstick Jungle

  • Créateur: DeAnn Heline Eileen Heisler

  • Dates: 2008 -2009

  • Genre: Drame

  • Pays de production: États-Unis

  • Chaîne(s) de diffusion originale: NBC

  • Chaîne(s) de diffusion française: TF1, HD1, June

  • Nombre de saison(s): 2

  • Nombre d'épisodes: 20

  • Critique:

     

    A lire le synopsis de Lipstick Jungle, il est évident de penser à d’autres séries du genre, et notamment à Cashmere mafia qui a été produite la même année. Nous reviendrons sur cette pathétique série par la suite.

    Présentement, voyons plutôt le rapprochement qu'il peut être fait avec Sex & the city, et pour cette comparaison, rien d’étonnant ! En effet, Lipstick Jungle, au même titre que Sex & the city, est une adaptation d’un roman de Candace Bushnell. N’ayant pas lu les ouvrages de cette dernière, mon analyse comparative se limitera aux séries.

    AU programme : même décor, la ville de New York, un groupe de femmes entre trente et quarante ans, une amitié forte entre ces femmes, l’argent, le travail, le pouvoir, le sexe... bref, on prend les mêmes et on recommence. Pas tout à fait.

    Lipstick Jungle diffère de sa grande sœur tout d’abord par son format qui est de 40 minutes au lieu d’à peu près 25 minutes pour Sex & the city, et par la chaîne qui l’a diffusé. Lipstick Jungle était diffusée sur NBC, donc un Network, et Sex & the city sur une chaîne câblée, HBO. Il en résulte qu’il y a forcément une différence dans la façon d’aborder certains thèmes qui resteront tabous sur un quelconque Network. Donc ici, pas de sexe à outrance ou de vulgarité à la volée.

    En fait, si on compare bien les deux séries, on se rendra vite compte que les deux shows ne développent pas le même contexte. Là où, sans entrer dans le détail, Sex & the city présentait des femmes célibataires, désirant trouver l’amour ou tout simplement l’amant idéal, Lipstick Jungle aborde plus précisément comment une femme new yorkaise peut mener d’une main de maître à la fois sa vie familiale et sa vie professionnelle. Et dans les deux cas, la tâche n’est pas évidente. Trouver l’amour semblait souvent une bien belle utopie pour Carry, et gérer sa carrière tout en s’occupant de son mari et de ses deux enfants étaient un marathon quotidien pour Wendy. Un contexte certes différent, mais néanmoins un discours similaire !

    • - Les femmes ont le pouvoir, cela s’avère très souvent plus difficile que pour les hommes.
    • - Elles peuvent mener leur vie avec ou sans eux.
    • - Elles sont combatives, courageuses et belles.

    La femme moderne à son apogée et qu’on aime voir évoluer dans une aussi magnifique ville que peut l’être New York.

    Revenons à présent sur sa consœur, à savoir Cashmere mafia, qui a été développée à peu près au même moment. Vous pouvez vous référer à la critique de la série présente sur le site de la Crypte et choisir laquelle des deux aura votre faveur. Pour la Crypte, il n’y a pas photo, l’écriture de Lipstick Jungle est plus fine, plus recherchée, les actrices bien plus charismatiques et les vies de ces femmes sont autrement plus intéressantes à suivre. Quel plaisir de retrouver réunies Brooke Shields (Susan) et Kim Raver (New York 911).

    Malgré ces nombreuses qualités, Lipstick Jungle n’aura pas vraiment su trouver son public. Elle n’est certes pas la série de la décennie, cependant, elle a pu renouveler le genre et surtout donner un peu de fraîcheur à ces séries souvent trop légères et pas véritablement creusées.


Générique

Lu 1238 fois
Plus dans cette catégorie : « Gracepoint Manimal »
Chewy

Les 5 séries incontournables :
Six feet under, Breaking Bad, Doctor Who, The Office, The Sopranos.

La série à découvrir

Ginny Baker a un don pour le baseball. Don qui va la propulser sur le devant de la scène sportive. Elle devient la première femme à intégrer la Ligue majeure de baseball américaine.

Brèves de l'au-delà

Bonnes affaires