Flux RSS   Facebook   Twitter   Pinterest   Google +   Youtube

3 séries des années 90 à découvrir

vendredi, 08 avril 2016
Et toi, t'en penses quoi ?
(1 Vote)
3 séries des années 90 à découvrir - 4.0 out of 5 based on 1 vote

Quand on parle des années 90, on pense notamment au Club Dorothée, au grunge avec Nirvana, aux disquettes 3", à Tabatha Cash (ce n’est pas une filiale d’Easycash... quoique !), aux boys band, à Windows 95 et 98, à Jurassic Park, à la Super Nintendo, à Doc et Difool... la liste est longue comme une nuit d’été au-delà des cercles polaires.

"Et les séries dans tout ça ?"

Oui mon cher jean-Clément, il manque effectivement quelque chose dans cette ébauche de liste. Comment parler des années 90 sans parler des séries ?
Là aussi il y en a eu une belle pelletée, des bonnes et des moins bonnes. En me limitant à 3 séries, Je ne vais pas pouvoir toutes les aborder et la frustration se fera forcément sentir chez vous si je ne parle pas de VOTRE série préférée. Dans ce cas, laissez un commentaire en bas de l’article et on s’y retrouve pour en discuter. C’est parti :

Angela, 15 ans

Angela 15 ans
Non, il ne s’agit pas d’une énième série pour ados. Enfin si, mais pas tout à fait.

Angela, 15 ans est bien un drame ciblant un public plutôt jeune. Il serait néanmoins très réducteur de la comparer à d’autres séries du genre comme Dawson, La Vie secrète d'une ado ordinaire, Gossip Girl, Les Frères Scott, Beverly Hills, Privileged, Newport Beach, Sauvés par le Gong... et encore moins avec les séries AB Productions telles que Le miel et les abeilles, Hélène et les garçons...
En effet, Angela, 15 ans est une série intelligente. Elle aborde avec justesse les nombreux sujets qui nous taraudent quand on est jeune : l’amour, la drogue, le sexe, l’amitié, le rôle des parents, les changements du corps, etc. Aucun cliché, aucun jugement de valeur, juste une série qui parle de problèmes réels sans fioritures.

Le casting joue beaucoup sur la réussite du show. Claire Danes et Jared Leto nous offrent un duo qui fonctionne parfaitement et leur qualité de comédien est indéniable. Sans oublier Wilson Cruz, l’interprète de Rickie Vasquez. L’acteur est touchant du début à la fin de la série. Un personnage à fleur de peau que Cruz a su très bien incarner à l’écran. Pour finir, j’ajouterais également l’acteur Tom Irwin, le papa d’Angela dans la série. Le personnage est lui aussi très attachant et son amour pour sa fille ne peut laisser insensible.

La série s’est malheureusement arrêtée après une seule saison de 19 épisodes. C’est donc court, vous n’avez aucune excuse pour ne pas vous lancer dans Angela, 15 ans.

  • Production : 1994-1995.
  • Chaîne de diffusion : ABC.
  • Genre : Drame pour ados et pas que.
  • Nombre de saisons : 1.
  • Nombre d’épisodes : 19.
  • Note de la Crypte aux séries : 4/5.

Pour en savoir plus : fiche série Angela, 15 ans.

Profit

Profit

Toujours du côté du drame, mais un drame plus machiavélique et irrévérencieux. La série dépeint un personnage retors, vil et à la limite de l’animal. Jim profit est un monstre, chassant sa proie et prêt à tout pour arriver à ses fins. Pourquoi regarder cette série ?

  1. Pour Adrian Pasdar. Le comédien, que j’ai pourtant peu apprécié dans Heroes, tient la série quasiment à lui tout seul. Il incarne parfaitement cet individu détestable qu’est Jim Profit.
  2. Parce que la série joue avec nos émotions. Oui, Profit est un beau salaud dont on peut exécrer l’attitude et pourtant on se prend à avoir pitié de lui. Son passé témoigne d’une enfance malheureuse qui l’a conduit là où il est aujourd’hui.
  3. Parce qu’à la création on retrouve entre autres David Greenwalt. Greenwalt, si vous ne le connaissez pas, c’est un monsieur qui a écrit et produit des séries comme Angel, Buffy contre les Vampires, X-Files, Eureka et dernièrement Grimm.
  4. Parce que si vous n’avez pas beaucoup de temps, la série ne fait que 8 petits épisodes. Dommage car elle n’a pas eu le temps de poser les bases et de creuser son scénario. D’un autre côté, c’est aussi ce qui fait d’elle une série culte, peu connue et donc un objet rare.
  • Production : 1996-1996.
  • Chaîne de diffusion : FOX.
  • Genre : drame.
  • Nombre de saisons : 1.
  • Nombre d’épisodes : 8.
  • Note de la Crypte aux séries : 4/5.

Pour en savoir plus : fiche série Profit.

"Et Tabatha Cash, elle a joué dans des séries ?"

Quel petit fripon ce Jean-Clément. Je vous laisse chercher mon cher ami sur sa page Wikipedia : Tabatha Cash.

Buffy contre les vampires

Buffy contre les vampires
Et oui que ça en déplaise à certains, Buffy contre les Vampires fait partie des références des années 90. Elle a bercé les soirées de beaucoup d’entre nous le samedi sur M6 dans la Trilogie du samedi. Bien entendu j’aurais pu citer X-Files qui est également une série culte et qui a connu son heure de gloire dans les fondations de ce qu’allait être cette fameuse trilogie du samedi soir. Mais comme je l’ai précisé au début de l’article, je ne peux pas tout citer et je pense que Buffy mérite qu’on parle d’elle. En effet, la série à une fanbase assez importante, mais elle a été assez souvent critiquée et à tort.

On placarde à tout bout de champ que Buffy contre les Vampires est une série pour ados, que c’est cucul, le tout avec des dialogues peu fouillés et niais. Je grossis un peu le trait vous l’aurez compris, et pour ce qui est des dialogues, regardez en VO car la version française dessert vraiment la série.

Buffy est une série intelligente qui a su aborder à sa façon et d’assez belle manière des sujets dramatiques ou tout simplement essentiels dans la vie de tout un chacun.

Buffy contre les Vampires est pertinente quand elle parle de la complexité des relations amoureuses et de la sexualité : l’amour impossible avec Angel, le viol de Buffy, les relations homosexuelles avec Willow et Tara, etc.

Buffy contre les Vampires aborde parfaitement les relations familiales et leur lot de difficultés : une mère aimante et perdue face au destin de sa fille, une petite sœur à protéger, la perte des êtres chers...

ATTENTION DÉBUT SPOILER

Ce dernier exemple m’amène au dernier thème remarquablement traité par la série, celui de la mort avec deux épisodes marquants dans la saison 5 :

  • Orphelines (épisode 16) : un très bel épisode sur la mort de Joyce, la maman de Buffy. La mise en scène et la réalisation servent à merveille ces 42 minutes intenses en émotions.
  • L’Apocalypse (épisode 22) : en soi, l’épisode n’est pas inoubliable. Il est toutefois annonciateur d’une saison 6 sombre. Beaucoup décriée, cette saison 6 est pourtant une de mes saisons préférées. La série est placée sous un nouveau jour rempli de noirceur. Cette saison est grave et malmène sans aucune pitié tous les personnages.

FIN SPOILER

Je ne vais pas m’étendre davantage car il y aurait trop de choses à dire. Je reviendrai sur Buffy contre les Vampires dans un futur article qui lui sera entièrement consacré, promis !

  • Production : 1997-2003.
  • Chaîne de diffusion : Warner, UPN.
  • Genre : drame, fantastique.
  • Nombre de saisons : 7.
  • Nombre d’épisodes : 144.
  • Note de la Crypte aux séries : 4/5.

Pour en savoir plus : fiche série Buffy contre les Vampires.

Et vous, avez-vous vu l’intégralité de ces séries ? Qu’en avez-vous pensé ?

Lu 1055 fois
Chewy

Les 5 séries incontournables :
Six feet under, Breaking Bad, Doctor Who, The Office, The Sopranos.

La série à découvrir

Les chroniques de Cristela Hernandez, une latino-américaine vivant à Dallas avec sa famille. Tout juste diplômée en droit, elle décroche un job d'interne dans un grand cabinet d'avocats.

Brèves de l'au-delà

Bonnes affaires