Flux RSS   Facebook   Twitter   Pinterest   Google +   Youtube

Anthony Stewart Head, l'Hydre des séries

vendredi, 01 avril 2016
Et toi, t'en penses quoi ?
(1 Vote)
Anthony Stewart Head, l'Hydre des séries - 4.0 out of 5 based on 1 vote

Il y a des têtes connues que l’on aime à retrouver dans de nouvelles séries télévisées. Pas comme Anna Paquin qui a le charisme d’un bulot sans coquille, par exemple (oui, c’était purement gratuit). Je pense plutôt à quelqu’un tel qu’Anthony Stewart Head, aka l’inoubliable Giles dans Buffy contre les Vampires.

Et comme la vie est bien faite, il s’avère que le comédien vient de décrocher un rôle dans un nouveau projet. Alors profitons-en pour monter à bord du Tardis et faire un retour sur sa carrière.

L’avant Buffy contre les Vampires

Anthony Stewart Head débute sa carrière chez nos amis anglais vers la fin des années 70.

Jusque dans les années 90, il  enchaîne les rôles dans des séries britanniques comme Enemy at the Door, À la poursuite de l'amour, Howards' Way ou encore Woof! Rien qui ne lui permet concrètement de percer. C’est grâce à sa carrière sur les planches et des publicités qu’il réussit à se faire un nom et traverser l’Atlantique pour décrocher des rôles qui le conduiront où il en est aujourd’hui. Pour le théâtre, notons quand même qu’il a joué dans la version anglaise de la comédie musicale culte The Rocky Horror Show. Preuve en image :

anthony-head rocky-horror

Dans les années 90, il s’exporte aux États-Unis et apparaît dans Highlander, New York Police Blues et VR.5. Dans cette dernière, il interprète le personnage d’Oliver Sampson durant les 13 épisodes de la série de science-fiction. À partir de là, sa carrière explose et il décroche le rôle dont tout le monde se souvient...

Rupert Giles est né !

Il est né le divin Observateur.

En 1996 Anthony Stewart Head devient Rupert Giles, aka le bibliothécaire, aka l’Observateur, aka la figure paternelle de Buffy. Ce rôle, c’est plus ou moins le rôle d’une vie. Il faut dire que Buffy contre les Vampires a su nous faire adorer tous ses personnages, je dis bien "tous ses personnages". En effet, même les persos secondaires sont aussi importants que Buffy elle-même. Sans eux elle n’est rien, elle ne peut accomplir correctement sa mission de Tueuse. C’est bien pour cela qu’on parle de Scooby-Gang pour qualifier Buffy et ses acolytes. Que ce soit Willow, Alex, Faith, Tara ou bien Giles, ils ont tous leur importance et ils sont intrinsèquement liés à la réussite de la série.
L’importance de Giles se justifie également par l’idée de spin-off, malheureusement abandonnée, centré sur son personnage.

De ce constat et si en plus on fait appel à l’argument nombre d’années de production, à savoir 7 ans soit 144 épisodes, je pense qu’on peut définitivement parler de rôle d’une carrière.

Enfin, et pour ne pas être objectif, Buffy contre les Vampires fait partie de mes séries préférées. J’ai un attachement très fort pour cette série fantastique qui ne m’a jamais déçu, allez si peut-être lors de sa dernière saison qui était légèrement poussive et cet ultime épisode dont je reviendrai dans un prochain article. Cette affection toute particulière pour Buffy contre les Vampires et plus généralement pour le Buffyverse, me pousse véritablement à adorer tous les personnages de la série. Joss Whedon, créateur de la série, a su avec brio donner du corps et du cœur à ses personnages. Ils sont tous importants et finalement il est difficile de faire abstraction de l’un d’eux. Je ne pense pas être le seul à voir la série de la sorte et c’est pour cela que je parle d’un rôle fondateur dans une carrière. Pour beaucoup, Anthony Stewart Head est et restera Rupert Giles.

Cela ne signifie pas que le comédien n’a pas su se renouveler et se détacher de ce personnage emblématique. Bien eu contraire et voici une très belle transition...

L’après Buffy contre les Vampires

Pendant et après Buffy contre les Vampires, Anthony ne chôme pas. Il fait de nombreuses apparitions dans des séries aux genres assez variés allant de la comédie avec Un toit pour trois, à la série d’action avec MI-5 ou encore s’essayant à la comédie dramatique avec Manchild. Dans cette dernière il ne s’agit pas d’une simple apparition car le bonhomme y tient un des rôles principaux. Et avec cette série il a déjà un pied sur le sol britannique, soit à la maison.

C’est d’ailleurs ce qu’il va faire à la suite de Buffy contre les Vampires, retourner en Grande-Bretagne. Ce qui va lui permettre de décrocher quelques rôles importants au sein de séries comme Little Britain, The Invisibles, Sold et surtout… MERLIN (prononcé à la John Hurt).

merlin uther

Dans Merlin, Anthony incarne Uther Pendragon, le père d’Arthur. Le comédien est plutôt bon dans ce personnage à la fois détestable, car haineux envers les sorciers, et à la fois attachant, car très protecteur envers son fils. Merlin a connu un certain succès avec pas moins de 5 saisons pour un total de 65 épisodes.

Pour Anthony Stewart Head l’aventure ne s’arrête pas après Merlin. De retour aux States il enchaîne les personnages dans l’univers des séries. Vous aurez pu le croiser dans Warehouse 13, Galavant et Dominion. Et entre temps, il a même joué dans la série anglaise You, Me & Them de 2013 à 2015. Bref le gars n’arrête pas, il reste occupé et ce pour notre plus grand plaisir.

J’en arrive à présent à l’information du moment. Le comédien vient juste de décrocher un nouveau rôle sur le sol américain. Il s’agit de la série Guilt en projet pour Freeform, une chaîne du groupe Disney ABC. Guilt est annoncée comme un thriller à la sauce soap. L’histoire suivra le personnage de Grace, une jeune femme accusée du meurtre de sa colocataire à Londres. Head incarnera James Lahue, un homme riche et séduisant, et beau-père de la victime. A noter que Grace sera interprétée par Daisy Head, la fille d’Anthony. Sympa de retrouver le père et la fille dans le même projet. J’imagine le bonheur que doit ressentir Anthony de se retrouver dans la même série que sa fille. Et certainement qu’une petite fierté doit se ressentir du côté de Daisy.

Anthony Stewart Head est clairement un acteur aux projets multiples. Et malgré des rôles sympathiques et de bonnes factures comme celui d’Uther Pendragon, il n’a néanmoins pas retrouvé un rôle aussi symbolique que celui de Giles. La question se pose alors : souhaiteriez-vous le voir reprendre le personnage de Giles ? En gros, un revival de Buffy ça vous tenterait, que ce soit sous la forme de la série originale ou d’un spin-off ? La discussion est ouverte dans les commentaires.

Ah, et avant de partir, petite précision car je sens que depuis le début de cet article certains d’entre vous tirent la tronche. C’est le coup d’Anna Paquin qui n’est pas passé je le vois bien.
Pour être tout à fait franc, je n’ai rien contre cette actrice qui joue du mieux qu’elle le peut... Soyons sérieux, dans True Blood cette comédienne est catastrophique. Si j’enclenche le mode "mâle alpha", je dirais : "Heureusement qu’elle montre son cul la coquine, ça rattrape le tout !". Si j’enclenche à présent le mode "féministe", je dirais : "Son jeu d’actrice n’est pas exceptionnel, mais elle assume pleinement sa féminité et repousse les limites de la sexualité dans son état le plus brut et le plus esthétique". Vous l’aurez compris, Paquin ne m’a pas convaincu dans ce rôle et m’a plutôt gâché cette série qui avait pourtant du potentiel. Et je sais que la miss a obtenu un Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour La Leçon de piano. Elle fut à la hauteur à l’époque, l’est-elle encore ? Ceci est un autre débat...

Lu 740 fois
Chewy

Les 5 séries incontournables :
Six feet under, Breaking Bad, Doctor Who, The Office, The Sopranos.

La série à découvrir

Pernell Harris, un juge corrompu, souffre d'une dépression nerveuse et il commence à croire que Dieu lui parle et le conduit vers la rédemption.

Brèves de l'au-delà

Bonnes affaires