Flux RSS   Facebook   Twitter   Pinterest   Google +   Youtube

Pourquoi cette comédie n’est pas drôle ?

mercredi, 15 février 2017
Et toi, t'en penses quoi ?
(0 Votes)

Dans la vie, il y a les séries drôles et les autres. Les premières ont ce pouvoir de rendre n’importe quel téléspectateur hilare et de susciter en lui un petit moment de bonheur jouissif. Ce pouvoir quasi divin n’est toutefois pas donné à toutes les séries. Il y a celles qui sortent les rames, forcent le trait et n’excellent pas en la matière. C’est parti pour un coup de projecteur sur Unhitched, une comédie américaine qui aurait pu être drôle, mais qui ne l’est pas !

Quoi de plus frustrant que de se retrouver devant une série comique qui peine à procurer chez nous le moindre rictus ?

via GIPHY

  • Un jaune d’œuf qui se perce lors de la cuisson ;
  • une tartine qui se renverse du mauvais côté ;
  • un téléchargement qui bloque à 99 %...

Bien entendu tous ces exemples sont frustrants, voire énervants. Mais en tant que sériephiles ne vous êtes-vous jamais retrouvés devant une série dite "comique" qui ne l’est pas ? On est bien d’accord, le comique est un concept très personnel et ne se vit pas de la même façon d’une personne à une autre. Le registre du comique englobe tellement de genres, sous-genres et autres concepts intrinsèques qu’il serait difficile de ne le réduire qu’à une seule catégorie. Il suffit de lister quelques exemples de formes humoristiques pour s’en rendre compte :

  • L’humour noir ;
  • l’absurde ;
  • la farce ;
  • la satire ;
  • les jeux de mots ;
  • la parodie...

Là encore, une liste longue comme ma bite (autre genre d’humour que les habitués de la Crypte reconnaîtront : le comique de répétition) le bras. Un listing démontrant qu’il est inconcevable de réduire le comique à une seule et même entité. Il se compose de multiples facettes auxquelles chaque être humain y trouvera des codes qui lui parlent, qui lui plaisent et surtout qui le font rire. Petit exemple avec un medley des meilleurs moments de Bernard, un des personnages de la série britannique Black Books :

Là où certains préféreront une bonne blague débutant par un "c’est l’histoire d’une pute...", l’absurde, la satire et l’humour noir, seront plus mon crédo. Quoiqu’il en soit, si vous aimez un tant soit peu l’humour british à la Monty Python, je vous conseille vivement cette série décalée.

On peut tout à fait être attaché à un genre de prédilection et savoir rire de tout. Ne serait-ce pas d’ailleurs la clé du bonheur ?

Ah vos gueules les gamins, on vous a assez vu ! Voilà ce qui se passe quand on ne surveille pas ses enfants et que l’éducation n’est pas bien faite. Ils se mettent à chanter et à saouler tout le monde. Bravo les parents, je ne vous félicite pas !

En gardant en tête cette ouverture d’esprit, essayons de trouver un terrain d’entente et de s’accorder sur le fait que certaines comédies qui se veulent comiques ne le sont pas. Souvenez-vous il y a quelques temps, dans l’article intitulé "Coup de projecteur sur Alex Rose", je vous présentais la comédie Alex Rose. Y avez-vous jeté un œil ?

Non ? Ce n’est pas grave je ne vous en veux pas. Il aurait été du moins intéressant d’échanger avec des personnes masochistes ayant sacrifié passé 4 heures de leur vie devant une série aussi inconsistante agréable.

De mon point de vue, Alex Rose est l’archétype de la série estampillée network américain (ABC, CBS, NBC, FOX, The CW) sans saveur. Ces mêmes networks arrivent parfois à sortir leur épingle du jeu avec des comédies de qualité et que l’on connaît bien en France comme Friends, Malcolm, Mon Oncle Charlie, Parks and Recreation, That 70’s Show, etc. Il reste que bien souvent ils opèrent dans la facilité, restent dans leur pré carré et produisent des copier/coller de séries vues et revues.

Et comme j’aime bien casser des séries, je vous présente ma nouvelle cible : Unhitched, traduite par "dételée" en France. C’est faux, la série n’a pas eu de diffusion sur le sol français.

Unhitched, c’est quoi ?

Unhitched

Unhitched est une sitcom américaine lancée en 2008 sur la FOX. Elle se compose d’une seule petite saison de 6 épisodes. Comme évoqué quelques lignes au-dessus, la série n’est pas connue sur le territoire français, n’ayant pas eu de diffusion sur une de nos chaînes.

La comédie conte l’histoire d’une bande d’amis (qui a dit Friends ? Qu’il se désigne...) : Kate, Gator, Freddy et Tommy. Ils sont tous célibataires suite à des mariages qui se sont mal terminés. Ensemble, ils font un point sur leur vie. Retourner au célibat est une chose mais il est bon d’être accompagné, et si possible d’être bien accompagné. Unhitched est l’entrée dans la crise de la trentaine, la quête du mariage, le besoin d’amour ou tout simplement d’un coup d’un soir.

La caricature ça va un temps !

Voilà le pitch est posé. La série s’intéresse à une bande de potes, à leur vie ensemble, leurs rencontres, l’amitié, les amours... Un schéma classique que l’on retrouve finalement dans la vie de tout un chacun. Seulement, Friends est déjà passé par là et a laissé une trace indélébile dans le genre de la comédie centrée sur un groupe de copains. Il est alors très difficile de ne pas chercher la comparaison. Ici, le sujet semble plus grivois car bien porté sur les relations adultères et sans lendemain. Mais n’oublions pas que notre Joey Tribbiani international excellait en la matière.

joey

Unhitched est aussi une véritable palette de personnages tous plus caricaturaux les uns que les autres :

  • Gator, le lover prêt à tout pour tirer tout ce qui passe.
  • Tommy, le romantique qui tombe amoureux de toutes les femmes avec pour principal objectif de coucher avec un maximum d’entre elles.
  • Freddy, l’intello à la fois timide et inexpérimenté.
  • Kate, la jeune femme brillante un peu perdue qui est attiré par un seul type d’homme.

Rien de bien nouveau en lisant ces caractéristiques. On a droit au beau gosse, au salop, au coincé et à la copine perdue dans sa vie. Un manque d’originalité flagrant, mais il faut dire qu’en 6 épisodes, les scénaristes n’ont pas eu le temps de détailler davantage les personnages. Tout simplement n’ont-ils pas essayé de le faire ? Car en si peu d'épisodes on a le temps de s’ennuyer, de trouver les personnages emmerdants et surtout pas drôles.

Il s’agit d’une comédie et le nombre de fois où j’ai ri doit correspondre au nombre d’épisodes. C’est dommage et d’autant plus dramatique quand on sait qu’à la production de la série il y a les frères Farrelly. Ce nom ne vous dit rien ? Et pourtant on doit aux frangins des comédies cinématographiques bien grasses et bien drôles que sont Dumb & Dumber, Mary à tout prix et Fous d'Irène. Comme quoi un nom ne suffit pas pour assurer à un show le succès. Il suffit de voir dernièrement les noms de Martin Scorsese et Mick Jagger derrière la série Vinyl diffusée sur HBO. Vinyl n’a pas convaincu et s’est arrêtée après seulement une saison de 10 épisodes.

rashida jonesPour conclure, ce que je retiens d’Unhitched, c’est rien !

Ah si peut-être la belle et sympathique Rashida Jones que j’aime beaucoup pour son joli minois et pour son rôle d’Ann Perkins dans l’excellente et très drôle (elle au moins, elle l’est !) Parks and Recreation.

Finalement ils ont bien fait de stopper la production d’Unhitched car l’année suivante Rashida décrochait son rôle dans la comédie devenue culte de NBC.

 

Lu 1472 fois
Chewy

Les 5 séries incontournables :
Six feet under, Breaking Bad, Doctor Who, The Office, The Sopranos.

La série à découvrir

The Pacific raconte l'histoire de trois Marines américains lors de la bataille dans la Pacifique durant la seconde guerre mondiale.

Brèves de l'au-delà

Sorties

Bonnes affaires