Flux RSS   Facebook   Twitter   Pinterest   Google +   Youtube

Entre Mars et Neptune, bienvenue dans l’univers de Veronica

samedi, 11 juin 2016
Et toi, t'en penses quoi ?
(1 Vote)
Entre Mars et Neptune, bienvenue dans l’univers de Veronica - 3.0 out of 5 based on 1 vote

Un indice chez vous : Neptune n’est pas qu’une planète !

Je vis aux États-Unis, j’ai les cheveux blonds, j’ai un certain talent pour manipuler les gens et on me reconnaît pour ma coiffure, je suis, je suis... Veronica Mars ! Vous au fond, je vous ai entendu dire Donald Trump. Mais non, Veronica n’est ni une cousine de Casimir ni une facho-misogyno-politicienne.

Pour cette nouvelle fiche, Je vous invite non pas dans le quotidien du candidat aux prochaines élections américaines, mais dans celui de la délicieuse Veronica Mars. Franchement, il n’y a aucune comparaison possible entre ces deux êtres, voyez un peu :

Ici, le vil et affreux peroxydé Donald Trump :

Donald Trump

Et là, la gentille et belle blonde Kristen Bell, aka Veronica Mars :

Kristen Bell

Après ce bref aparté servant uniquement à placer Donald Trump et donc au référencement du site, abordons le sujet du jour, à savoir la série Veronica Mars.

Vous le verrez en consultant la fiche et notamment la critique du copshow pour ados, je suis un fervent défenseur de la série. Rob Thomas, son créateur, nous a offert une première saison totalement maîtrisée du début à la fin. Et cette saison aurait finalement pu se suffire à elle-même. Notre chère Veronica avait eu les réponses à ses questions et enfin obtenu justice. Il aurait toutefois été dommage de s’arrêter là. Veronica Mars avait réussi à créer son propre univers tout en s’inspirant de codes propres à d’autres fictions :

  • Séries pour ados : en empruntant à du Dawson, Beverly Hills, Les Frères Scott...
  • Films policiers assez sombres comme on pouvait en faire il y a quelques décennies, vous savez les bon vieux polars.
  • Littérature : Veronica ne démérite pas lors de ses enquêtes faisant penser très souvent à de grands détectives comme Sherlock Holmes, Hercule Poirot, etc.

Un mélange subtil de tous ces univers donne à Veronica Mars un petit goût de reviens-y tout à fait délectable.
Les saisons 2 et 3 sont certes moins palpitantes et font un peu réchauffées, mais ça reste un plaisir de retrouver toute la bande de Neptune. Dans tous les cas la série vaut le coup rien que pour sa saison 1. Donc, si ce n’est pas encore fait, je vous ordonne de vous ruer sur cette saison et de revenir me donner vos impressions à la fin du visionnage.

Et avant de conclure, un peu de prévention. Le générique de Veronica Mars fait partie de ces génériques entêtant qui vous reviennent à l'esprit inlassablement. Je sais de quoi je parle, la preuve dans cette actualité sur des génériques cultes et en fin d'article. Je vous aurais prévenu !

A présent, place à la découverte de la série, de ses personnages, de ses épisodes et de la critique qui lui est réservée.  Bonne lecture !

Bienvenue dans l'univers de Veronica Mars.

Générique

Lu 783 fois
Chewy

Les 5 séries incontournables :
Six feet under, Breaking Bad, Doctor Who, The Office, The Sopranos.

Brèves de l'au-delà

Sorties

Bonnes affaires